11h49: décollage de la capsule Crew Dragon de SpaceX vers la Station Spaciale Internationale.

Un départ vers les étoiles réussi depuis le centre spatial Kennedy, en Floride, avec à son bord quatre astronautes dont le Français Thomas Pesquet.

Emotion à Toulouse

L'événement mondial a été suivi de très près à Toulouse, depuis le CNES ou la Cité de l'Espace, où l'émotion était palpable dès l'entrée des astronautes dans la capsule. Lorsque les moteurs de la Falcon 9 ont rugi, tous ont retenu  leur souffle pour ces premières minutes de vol. Après le stress, le soulagement: il faut dire que Thomas Pesquet a un lien particulier avec Toulouse. Il a fait ses études d'ingénieur aéronautique dans la ville rose, puis il a intégré le CNES en 2002.

Ce matin, dans la cabine de contrôle reconstituée, devant les huit écrans retransmettant le décollage, l'ancien astronaute Philippe Perrin nous a confié sa fierté de voir son successeur prendre son deuxième envol.

Concentration maximum

Quelques heures avant le décollage, Thomas Pesquet était "déjà branché sur sa mission" nous a expliqué le spationaute Jean-Pierre Haigneré, qui avait séjourné dans la station MIR, "la mission a commencé déjà depuis quelques jours pour lui". Jean-Pierre haigneré qui nous a fait part de son expérience: "les 1iers vols, on regarde par le hublot et on voit l'espace tout noir, puis la beauté de la Terre", "on est dans un autre monde".

La météo a joué les trouble-fête

Alors que le décollage était prévu ce jeudi 22 avril, la NASA a annoncé son report à aujour'hui.
La raison invoquée ? Une météo peu favorable. Pourtant il semblait faire beau en Floride, lieu de lancement de la capsule. Mais comme le rappelle Olivier Sanguy, rédacteur en chef de l'actualité spatiale à la Cité de l'Espace, la NASA ne prend pas en compte que le pas de tir, "le report est une question de météo, mais pas la météo du site de lancement", précise-t-il. Ce qui causait souci Jeudi, c'était la météo le long de la trajectoire du lanceur. Ce dernier "survole toute la côte américaine, l'Atlantique puis un petit peu l'Irlande" et "on veut que tout le long de cette trajectoire, il fasse suffisamment beau en cas d'éjection d'urgence".

 

Un long voyage

Et c'est un voyage spatial d'une vingtaine d'heures qui a commencé.

Une fois arrivés sur l’ISS, les quatre astronautes rejoindront les sept occupants actuels de la station.
 


Voir aussi

National

19/11/2021 19:36

Suivez en direct la rencontre entre le XV de France féminin et la Nouvelle-Zélande, au stade...

National

29/10/2021 10:37

Il a roulé de Bordeaux à Albi sous des trombes d'eau et surtout après...

National

03/10/2021 09:53

Il avait 78 ans.

...