Ce n'est bientôt plus qu'une question d'heures avant la finale de Top 14 qui opposera demain le Castres Olympique à Montpellier. Les joueurs de Pierre-Henry Broncan sont arrivés hier à Paris pour rentrer dans leur bulle avant cette rencontre attendue par tout le peuple castrais.

Alors que l'heure est aux ultimes ajustements, ce sont des Castrais décontractés qui se sont présentés à la presse cet après-midi. Des sourires, une partie de chi-fou-mi, mais il ne faut pas y voir un signe de laisser aller pour leur coach David Darricarrère.« Ils le vivent comme ça pour rentrer dans cette finale mais ce n'est pas de la légèreté. C'est plus de la décontraction mesurée, ils essayent de le vivre-ensemble, tranquillement pour monter en pression jusqu'à vendredi ».

Vendredi justement, un journée où l'adjoint castrais s'attend « à un match de haute intensité, avec énormément d'engagement, d'âpreté dans le combat. Mais un match qui peut aussi être très vite débridé en fonction des faits de jeu et des intentions des deux équipes. »

Le CO poussé demain par ses supporters, venus en nombre - 25 bus et un train monteront à Paris - auxquels le coach a voulu rendre hommage. « Castres c'est une ville de 40.000 habitants qui bat pour le CO, qui vit pour le CO [...] Je racontais, mais à Castres quand vous allez acheter le pain ou le journal le lundi matin, on vous parle du club [...] toute la semaine je discutais avec des commerçants qui me disait que les gens n'étaient pas pareils. Ils ont tous la banane, ils ont tous le sourire ils sont heureux. Ils sont heureux pour nous et nous, on essaie de les rendre fier. »

«[Montpellier] a une longueur d'avance sur nous»

Quoiqu'il arrive, les Castrais sont déjà fiers de leurs joueurs. Mais ils le seront encore plus s'ils venaient à contempler leurs champions brandir le bout de bois samedi, place Soult. Mais pour ça il faudra se défaire de Montpellier, « Très honnêtement, on n'est pas favori sur ce match, tempère Thomas Combezou. Il suffit de regarder leur résultat sur la saison et sur leur parcours en coupe d'Europe [...]. Ça prouve la valeur de cette équipe, la profondeur d'effectif et surtout au vu de leur match contre Bordeaux, on peut penser qu'ils ont très clairement une longueur d'avance sur nous ».

Mais pas question d'être défaitiste pour le capitaine Mathieu Babillot. « On s'est donné les moyens d'être là, je pense. On a fini premier, on a été régulier tout au long de la saison, on a travaillé très dur et très fort, toujours de notre côté. »

Une finale, « une expérience unique » pour Gaëtan Barlot, le talonneur qui va disputer sa première finale de Top 14 demain. « Y a quand même un très bel objectif à atteindre qui est dû à dix mois de travail [...] maintenant, il faut prendre tout ce qu'on peut prendre en émotion, du plaisir, pour n'avoir aucun regret pour profiter pleinement de cet événement demain ». C'est ensuite la vérité du terrain qui se chargera de distribuer les rôles.  

Avec notre envoyé spécial à Paris Jean-Marie Llense


Voir aussi

National

19/06/2022 18:36

La rédaction de 100% RADIO se mobilise pour une soirée spéciale...

National

19/06/2022 17:15

L'abstention devrait atteindre 54% au niveau national ce soir. La participation devrait...

National

16/06/2022 15:27

C’est la première ministre qui l’a annoncé sur son compte twitter.

...