L'ancien rugbyman, ailier de l'équipe de France a brutalement perdu la vie.

 

A seulement 48 ans, Christophe Dominici (67 sélections) est décédé ce mardi. Un choc pour le rugby français.

L'ancien joueur du Stade français a sauté du toit d'un bâtiment désaffecté. 

Christophe Dominici, légende du XV de France avec lequel il disputa 67 rencontres dont la mythique demi-finale de Coupe du monde en 1999 face aux All Blacks, devenant l'auteur de ce fameux essais du K.O.

Il avait notemment porter le maillot de Toulon (1993-1997), dont il était originaire, mais surtout du Stade français (1997-2008) dont il est indissociable des cinq titres de champion de France du club.

 

L'homme à C. Dominici par son ami le Castrais Vincent Lagassé

 

Installé en régon parisienne, le Castrais Vincent Lagassé (passé par le CO, le SCA ou Lavaur) a entraîné les équipes jeunes parisiennes. Il a bien connu Christophe Dominici, notamment avec les voltigeurs, les anciens du Stade Français ; "il est une icône du club et présent dans les travées. Ses apparitions étaient toujours remarquées. J'ai eu la chance de jouer contre lui et avec lui. Il était toujours disponible". 

Et parmi les dizaines d’essais marqués par l’ailier de poche du XV de France, il se souvient d’un en particulier, mais pas l’essai de légende face aux Blacks en 1999 ; "si je dois retenir une action, c'est l'essai de 2005 face à Biarritz qui symbolise son tempérament. Il arrive avec beaucoup de fougue comme toujours, il est plaqué, mis au sol, à genoux, il continue à avancer et parvient à se relever... Incroyable puncheur..." 

 

Le côté obscur de C. Dominici 

Christophe Dominici derrière "son sourire" cachait aussi des "douleurs profondes" (C. Dominici ne se remettra jamais de la mort de sa soeur Pascale, histoire narrée dans sa biographie - Bleu à l'âme) ; "c'était un écorché vif qui avait connu des périodes tumulteuses" se souvient Vincent Lagassé. "C'était un excessif et ce départ, quelque part, il est terrible mais il n'est pas surprenant..."