Un réseau de passeurs vient d'être en partie démantelé près de Toulouse. L’enquête aura duré plusieurs mois mais la PAF (la police aux frontières) de Blagnac, a probablement mis hors circuit un gang de passeurs d’immigrés clandestins nous indique une source policière. Cinq à six suspects auraient été interpellés par une division de la PAF spécialisée dans les enquêtes de longue haleine : la brigade mobile de recherche. Ces policiers  traquent les illégaux mais surtout les donneurs d’ordre qui organisent ces trafics d’êtres humains. Et cette fois il semble que la BMR ait fait mouche.


Lors de ce coup de filet, un chef de réseau aurait été appréhendé et placé en garde à vue entre mardi et mercredi. Pendant quasiment un an, cet individu et ses complices aurait facilité le passage de migrants illégaux algériens sur le territoire français. Les clandestins transitaient par l’Espagne, puis direction Toulouse via le Luchonnais. Les trafiquants faisaient payer le voyage plusieurs centaines d’euros. Tout ou partie des mis en cause devraient être présentés à un juge d’instruction dans les heures qui viennent.

 

Le 6 janvier 2021 le préfet de Haute-Garonne avait annoncé la fermeture du Col du Portillon, lequel avait été rouvert le 1er février 2022. Parallèlement le préfet avait promis une surveillance accrue et des contrôles coordonnés aux deux points de passage autorisés de Melles - Pont du Roy et du col du Portillon avec « un renforcement de la police aux frontières"

    


Voir aussi

Haute-Garonne

25/11/2022 20:15

Le petit voyou de la Reynerie, surnommé le "gay", était accusé du...

Haute-Garonne

25/11/2022 11:35

Règlement de comptes sur fond de stupre à Toulouse ? La question de...

Haute-Garonne

24/11/2022 17:07

Sandie a assisté la venue au monde du petit Erwan, sur un arrêt de bus des Ponts...