Un mort et deux blessés dans une fusillade à Toulouse

Un mort et deux blessés dans une fusillade à Toulouse
Haute-Garonne
Par 100% Radio

Deux tireurs présumés sont recherchés. La principale victime : Hadj Harrat un habitant de la Faourette.  


Un homme de 35 ans a été tué et deux autres ont été blessés par balle dont un grièvement, lors d'une fusillade ce lundi dans un petit bar PMU dans le quartier du Grand Mirail à Toulouse. Deux hommes à moto, dont un muni d'une arme de poing, ont ouvert le feu entre 17h et 17h15 sur la terrasse du bar "Le Papus", où se trouvaient des clients. Ils ont poursuivi l'une des trois victimes à l'intérieur de l'établissement a indiqué au parquet de Toulouse. Les auteurs ont ensuite pris la fuite. En dehors de la principale victime, deux personnes ont été hospitalisées dont l'une dans un état grave. Le SRPJ de Toulouse a été saisi. Une information judiciaire est ouverte pour assassinat et tentative d'assassinat. ​

Selon nos informations la principale victime serait Hadj Harrat, un habitant de la Faourette, quartier tout proche du lieu de l'attaque. "Je connais très bien ses frères", a indiqué un habitant d'une trentaine d'années. Lui et ses frères "ne baignent pas dans ce milieu-là (de la drogue, ndlr). Ce n'est pas une question de quartier, de territoire, ici on n'est pas à Marseille on est à Toulouse", a-t-il insisté. La fusillade s'est déroulée juste à côté de la nouvelle salle de boxe inaugurée récemment par le champion local Sofiane Oumiha.

"Imaginez si ma fille était passée au mauvais moment ?" 

De nombreux habitant étaient sous le choc ce lundi soir, l'attaque s'est produite à quelques pas d'une école. Un habitant qui a été témoin de la scène nous a raconté avoir été alerté par les tirs, et avoir vu "un blessé fuir le lieu de l'attaque en boitillant". "Je veux vraiment partir d'ici" témoigne ce père de famille apeuré. "Ma fille fait de la boxe juste en bas, imaginez si elle passe au mauvais moment ?" D'autres habitant se sont émus de l'absence de réponse des autorités, alors que le quartier du Grand Mirail abrite majoritairement une population défavorisée. "On concentre la misère depuis des années ici, moi si je n'avais pas un frère fonctionnaire : jamais je n'aurais eu d'appartement en dehors du Grand Mirail."  Une attaque qui intervient trois jours après la visite du Préfet quartier Bellefontaine, Pascal Mailhos a dévoilé les premiers chiffres encourageants du dispositif PSQ (police de sécurité du quotidien) avec notamment au cours du mois de septembre un nombre de gardes-à-vue sur la circonscription de Toulouse en augmentation de 18% et +14% de mises sous écrou.  

 


Voir aussi

Haute-Garonne

11/12/2018 09:47

Un bilan de la manifestation a été relayé par la préfecture ce lundi...

Lire la suite
Haute-Garonne

11/12/2018 09:44

Ses proches s'inquiètent. La jeune femme est dépressive. 

...

Lire la suite
Haute-Garonne

09/12/2018 00:25

Des militants radicaux ont semé le chaos ce samedi soir en marge de la manifestation. 28...

Lire la suite