Leur véhicule s'est retrouvé bloqué par les eaux.

​C'était mardi 2 février, au soir, près du pont du Saula, sur la commune de Lafrançaise.

Le père était au volant, le bébé de 14 mois à ses côtés. Le père décide de s'engager sur une voie inondée, malgré un panneau d'interdiction. Sur la route, son véhicule se fait bloquer par les eaux, l'homme tente alors de sortir. Ni une, ni deux, bébé dans les bras, il sort du véhicule et tente de s'échapper à pied. Mais le courant est très fort, et rapidement, il se fait piéger. Seule solution : s'accrocher à une clôture de poteaux en bois. Les pompiers sont intervenus à temps.

"Ne sachant pas exactement où les deux victimes se trouvaient, nous avons décidé d'entamer les recherches des deux côtés de la route", explique le commandant Ginestet. Le père et son enfant sont finalement localisés. Une première équipe s'aventure à pieds dans leur direction, en s'aidant de la clôture pour pouvoir avancer. Arrivés à leur niveau, les pompiers découvrent les deux victimes en état d'hypothermie sévère.

"Le binôme de sauveteurs a réussi à sécuriser le père et son bébé, en attendant d'être rejoints, quelques minutes plus tard par une embarcation pour récupérer à la fois les deux victimes et l'équipe de secours", raconte le commandant Ginestet, chef du Groupement Territoriale à Montauban.

Dans un état d'hypothermie avancé, le père et son enfant ont été pris en charge par les pompiers et un véhicule du Samu, avant d'être transportés à l'hôpital de Montauban.

"Ils sont restés de longues minutes dans l'eau, donc à l'arrivée des pompiers, il était frigorifié" explique le pompier montalbanais.

 

 

Commandant Ginestet

 

Le commandant Ginestet insiste également sur l'importance du respect des règles : " Lorsqu'une route est coupée à la circulation, il ne faut pas l'emprunter, au risque d'une situation pouvant devenir dramatique, à la fois pour les victimes, mais également pour les équipes de secours qui doivent intervenir sur place", prévient le commandant.

 

Commandant Ginestet