Il a été vaincu aux portes du duel final, mais restera le grand gagnant de Koh Lanta "La Légende" pour beaucoup de Français. Ugo, c'est le "survivor" de l’émission cette année. Ce responsable animalier au parc EcoZonia de Cases-de-Pène, qui avait déjà gagné l’édition 2012 de Koh Lanta, est revenu pour cette dernière saison "All Stars" sous l'influence "d'une petite crise de la quarantaine". 

Désireux de se prouver encore des choses, Ugo a malheureusement été éliminé dès le premier conseil. Sauf que cette année, il y avait possibilité de réintégrer l'émission en remportant une série d’épreuves sur l’île des bannis. Un exploit quasi impossible, mais pas pour Ugo. Le Catalan a réussi à se hisser jusqu’à la dernière marche du podium, malgré une deuxième éliminitaion. Après avoir remporté l'épreuve de l'orientation, Ugo s'arrêtera finalement aux mythiques poteaux, son camarade Laurent ne l'ayant pas choisi. 

Déception, fierté ? 

Quelques semaines après la diffusion de Koh Lanta, Ugo s'est donc confié sur son aventure dans nos studios 100% Radio à Perpignan. Encore sous contrat avec la production de l'émission, il n'est pas revenu sur les différentes polémiques de triche dont a fait l'objet cette saison. Ugo n'est de toute façon pas concerné. Si tous les Catalans et de nombreux français ont clamé leur déception sur les réseaux sociaux après son départ en finale, lui-même est il déçu ou frustré ? 

"Frustration, pas forcément. De la déception oui, parce que j'aurais bien aimé gagner les poteaux. Mais je crois que le parcours vaut plus que l'objectif. Et quand je regarde tout ce qu'il s'est passé, je suis apaisé", réponds Ugo, fier tout de même de son parcours, tant chaotique qu'exceptionnel. "Je suis resté sur le fil du début à la fin, j'ai surfé avec mes limites. J'étais à deux doigts de sortir à chaque fois, on m'a éteint ma flamme deux fois quoi... donc c'est assez hallucinant comme parcours. Je me dis "mec, t'as fait le taff quoi en fait !"" 
 

Le bilan de Ugo


"Quand on vous dit que c'est dur, il faut nous croire !"

Aujourd'hui, Ugo "se sent bien" et surtout "mieux qu'à la fin d'un tournage où on crève de faim", nous dit-il. Car s'il a pu rendre fier ses proches et notammant son fils, il aura fallu qu'il passe par de très nombreux moments difficiles pendant son aventure en Polynésie française. Le plus dur selon lui, "la faim", mais aussi "les conditions météos". Il retient d'ailleurs un des moments particuliers qu'il a pu vivre lors de son exil sur l'île des bannis. 

"C'était avec Clémentine, il a plu toute une nuit. Je me suis assis dans un coin de la cabane, on parlait un peu, puis au bout d'un moment, on ne parlait plus parce qu'on n'était dans un état un peu second. On met une capuche qui est trempée, et on attend que les heures passent. Et là, elles sont longues quoi." Ugo l'affirme, malgré les polémiques, Koh Lanta est bien loin d'être un parcours de santé. "Quand on vous dit que c'est dur, il faut nous croire ! Inscrivez-vous, allez voir, c'est tout ce que je peux vous dire."
 

Son moment le plus dur de l'aventure

 

L'épreuve de l'orientation : la consécration

On ne peut pas dire que'Ugo a vécu une aventure comme les autres. Son parcours singulier lui aura fait vivre le pire, comme le meilleur.  Son meilleur souvenir justement, l’épreuve d’orientation, première de la grande finale de Koh Lanta. "Je m'attendais à être sorti du jeu la veille, je rentre, je gagne une épreuve pour réintégrer l'aventure, et je gagne l'orientation, alors que c'est une épreuve où j'en avais bavé comme un dingue en 2012. Et de la gagner, j'ai eu un espèce de frisson dans la victoire". Un "souvenir de dingue" qui restera longtemps pour le Catalan, comme pour ses proches. 

Après 2012 et 2021, Ugo nous parle de deux aventures "complètement différentes". Evidemment, "les deux sont belles" pour ce compétiteur, même si la saveur est particulière pour la deuxième. "En 2012, je me suis beaucoup projetter. Et là, j'ai approché le truc différemment. J'ai vraiment avancé étape par étape. Ça me permettait de savourer chaque instant. Et c'est vrai qu'après chaque victoire je gueulais comme un putois, parce que je me disais "je suis encore là quoi !"" En tout, sur la saison de "La Légende", Ugo aura remporté une dizaine d'épreuves, et passé 15 jours sur cette fameuse île des bannis. Il rentre dans le livre des records de l'émission. 
 

 

Son moment le plus marquant
Deux aventures complètement différentes


Retour au parc EcoZonia de Cases-de-Pène

Lors de son premier Koh Lanta, Ugo était fauconnier aux Aigles de Valmy à Argelès-sur-Mer. Après un passage à la réserve africaine de Sigean, Ugo continue de travailler pour sa passion : les animaux. Il a rejoint dès son lancement le parc animalier Ecozonia à Cases-de-Pène, destiné à la conservation des espèces et plus précisément des prédateurs. 

Plus qu'un grand aventurier, il est donc aussi responsable animalier au sein de ce parc. Il gère tous les animaux, notamment une douzaine d'espèces de prédateurs. Il s'occupe également de plusieurs rapaces en vole libre sur le site, comme il a pu le faire dans ses expériences passées. "Je me régale dans mon travail. Il y a de belles choses à faire, notamment au niveau de la conservation. Et c'est vers là que le métier doit avancer. EcoZonia se développe en ce sens-là, et c'est très plaisant", nous confie-t-il.

Attention, il n’est tout de même pas impossible de revoir Ugo pour un nouveau défi sportif ou d’aventure à la télévision, ce qu’il nous a confirmé sur 100%. En tout cas, pour un nouveau Koh Lanta, la réponse n'est pas négative, mais il faudra peut-être "attendre encore un peu". 

 


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

20/05/2022 18:42

La macabre découverte a été faite par un plaisancier ce vendredi...

Pyrénées-Orientales

18/05/2022 15:42

Un incendie s’est déclaré en début d’après-midi. A...

Pyrénées-Orientales

16/05/2022 11:26

Il s'agit là d'un terrible accident de travail qui s'est produit ce lundi...