Elle a été interpellée en marge du blocage de son lycée, puis relâchée.

 

Une jeune fille a été interpellée par la police au lycée Berthelot à Toulouse ce mercredi 12 mai 2021 au matin, elle s'est vue notifier son placement en garde à vue.

Elle aurait commis "des violences notamment sur la directrice adjointe de l’établissement" en marge des actions de blocages des lycéens. Les faits se sont déroulés aux alentours de 8 heures. Selon une source proche de l'enquête, l'équipe de direction du lycée aurait voulu dégager les barrières et les poubelles bloquant l'entrée de l'établissement, ce qui aurait provoqué "une réaction forte de plusieurs jeunes" qui auraient "repoussé les poubelles sur les membres de la direction", provoquant "des blessures légères". Les jeunes auraient aussi "outragé l'équipe de direction". 

 

Garde à vue levée vers 15h et enquête toujours en cours

La mise en cause de 18 ans, prénommée Ambre, serait élève dans cet établissement toulousain situé quartier Empalot/Saint-Michel. Elle est encartée à la CGT. Le syndicat a rapidement dénoncé  "un acte inacceptable de criminalisation de l'action syndicale" destiné à "démobiliser les lycéens." La CGT exigeait "la libération immédiate" de la jeune fille et appelait ce mercredi à un rassemblement devant le commissariat central. Trois plaintes notamment pour violences aggravées (en réunion, avec arme par destination et sur personne chargée d'une mission de service public) et outrages ont été déposées dans cette affaire. La garde à vue était finalement levée vers 15 heures sur ordre du parquet de Toulouse, mais selon une source policière "les investigations se poursuivent".

 

Photo via CGT 31.