Son fils a été placé en garde à vue.

 

Mais que s'est-il passé avenue Jean-Moulin à Toulouse ?

Une femme de 71 ans a été retrouvée, lardée de plusieurs coups de couteau ce dimanche soir. Depuis mardi 13 octobre, la police recherchait cette septuagénaire domiciliée dans le quartier d'Empalot. Selon nos informations, le fils aurait appelé police secours et aurait déclaré avoir tué sa mère, puis mis le corps dans un placard. Quelques jours avant, ce même individu aurait notamment menti aux pompiers, leur indiquant que tout allait bien. Le mis en cause âgé d'une quarantaine d'années a été interpellé immédiatement après ses déclarations. Un magistrat du parquet s'est déplacé sur les lieux. Le corps de la victime était en état de décomposition avancé.

Selon La Dépêche du Midi, qui a révélé les faits, le suspect souffrirait de troubles psychiatriques.

"Le mis en cause a été placé en garde à vue" indique la Sûreté départementale, "dans le cadre d'une enquête ouverte par le parquet pour homicide volontaire", des investigations menées par les policiers de la BC Rap (la brigade criminelle et de répression des atteintes aux personnes). 

Ce lundi en début de soirée, le parquet de Toulouse indiquait "dans cette affaire, le fils de la victime, principal suspect, âgé de 38 ans, a été déféré au parquet" et "mis en examen par un juge d'instruction du chef de meurtre sur ascendant et recel de cadavre", puis "placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention." Ajoutant "des opérations d’expertises et investigations multiples vont se poursuivre et être ordonnées."