130 victimes recensées depuis fin 2019.

 

Ils profitaient de clients saouls et facturaient la course jusqu’à plusieurs centaines d’euros. Un réseau de chauffeurs VTC ripoux vient d’être démantelé dans la Ville rose

« Début 2020, les enquêteurs de la brigade de répression de la délinquance astucieuse constataient une importante recrudescence de faits d’escroqueries commis à Toulouse, pour lesquels des chauffeurs VTC étaient mis en cause. Une enquête préliminaire était alors diligentée sous l’égide du Parquet de Toulouse » explique la Sûreté Départementale de Toulouse.

 

Plusieurs centaines d’euros la course

Les investigations ont mis en évidence un mode opératoire bien particulier : tard le soir des chauffeurs « accostaient au centre-ville de Toulouse des fêtards parfois éméchés » et leur proposaient de les ramener à domicile « pour un tarif allant de 5 à 10 euros ». En réalité ils finissaient par exiger des paiements par carte bancaire et, profitant de l’inattention des victimes, ils encaissaient discrètement des montants « bien plus importants » pouvant atteindre « plusieurs centaines d’euros ».

 

130 victimes

Les enquêteurs ont identifié trois chauffeurs impliqués, et près de 130 victimes entre novembre 2019 et mars 2020. Le 09 juin, les mis en cause étaient interpellés et placés en garde à vue. Ils n’ont pas reconnu les faits « malgré des éléments accablants » présentés par les policiers. Les perquisitions ont permis la saisie de « plusieurs milliers d’euros en espèces et un véhicule ».

Le Parquet de Toulouse a déféré les trois individus en vue d’une ouverture d’information. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire.

 

Photo d'illustration.