Toulouse : Un blessé grave dans un incendie près de la gare

Toulouse : Un blessé grave dans un incendie près de la gare
Haute-Garonne
Par 100% Radio

On compte une vingtaine de blessés. Près de 120 pompiers ont été mobilisés. 


Le feu s'est déclenché vers 2h30 ce jeudi 10 janvier, dans un immeuble au 73 de la rue Bayard, près de la gare Matabiau.

Selon un dernier bilan (10h45) de la préfecture, il y a 1 blessé grave (en urgence absolue) transporté à l'hôpital, 19 blessés légers. 

Selon Jean Baptiste De Scoraille, élu de permanence pour la ville de Toulouse, deux blessés "ont sauté de l'immeuble en feu. Ils sont blessés gravement au niveau des membres inférieurs" (des jambes, ndlr). 

A ces 19 blessés, s'ajoutent au moins deux pompiers touchés : l'un a été blessé à la main (entaillée par un bout de verre) , un autre qui a fait une chute d'un mètre en passant à travers un plancher.

Le plan NOVI (nombreuses victimes) a été activé, il est coordonné par la préfecture.

Un feu impressionnant aux origines inconnues 

Au total, 211 personnels de secours et forces de l'ordre ont été engagés avec 56 véhicules.
 A 7h, le feu était maîtrisé mais de grosses fumées s'échappaient toujours du bâtiment.

L'incendie se serait déclaré dans les combles de l'immeuble, selon la préfecture.

"C'était un foyer important lié à une structure partiellement en bois. L'incendie s'est propagé sur les quatre étages, explique le colonel Sébastien Vergé, pompier en charge des opérations de terrain. Il reste prudent sur le bilan : "On n'espère qu'on ne retrouvera personne sous les décombres, le déblaiement est presque terminé mais on préfère rester prudents." 

 

Pour l'instant, on ne connaît pas l'origine de cet incendie. "Des voitures dans une cour intérieure sont concernées, mais est-ce une conséquence ou une cause de l'incendie, on ne sait pas encore", explique le colonel Vergé.

 

72 personnes prises en charge

72 personnes ont été prises en charge. L'Hôtel Bristol voisin a été évacué par mesure de précaution. "Des personnes ont été évacuées au complexe Léo Lagrange", précise le colonel Gerbaud à 100%. 
Là-bas, des couvertures de survie ont été distribuées, ainsi que de l'eau, du café et des compotes. 

Une cellule d'urgence médico-psychologique a été mise en place par les autorités.

La mairie de Toulouse va accompagner le propriétaire en charge du relogement. Parmi les 72 personnes évacuées : 3 personnes âgées seront relogées en Ehpad. Quelques familles avec enfants en bas-âge seront accueillis à l’hôtel. Pour les autres, la mairie va mobiliser un équipement municipal (salle ou gymnase) chauffé pour héberger en urgence. Pas le gymnase Léo Lagrange où les sinistrés sont accueillis ce jeudi en journée. 

Par ailleurs pour les clients de l’hôtel Bristol évacués : ils pourraient réintégrer l’établissement une fois effectuées les vérifications de sécurité.  

 

Un immeuble insalubre ?

Cet immeuble privé était il insalubre? Les habitants rencontrés au gymnase Léo Lagrange parle de logements sales, vétustes.

Jérémy, un habitant du quatrième étage, payait 450euros de loyer pour 16m2 et assure "qu'il y a toujours eu des soucis. Avec des squatteurs, des appartements forcés, du deal, de la prostitution. Des voisins ont des marques rouges sur le corps à cause de punaises de lit."

Lors de ses voeux ce jeudi, Jean-Luc Moudenc a indiqué que "l’immeuble n’était pas répertorié ou signalé insalubre. Mais je m’exprime avec prudence en attendant les conclusions de l’enquête. " 
Même écho de Jean-Baptiste de Scoraille, élu toulousain qui était sur place ce matin. "Cet ancien hôtel  n'était pas repertorié, qui n'était pas à problème", 

La préfecture de Haute-Garonne nous assure que l'immeuble "n'était concerné par une procédure d'insalubrité ou de péril".

 

Evitez le secteur

La préfecture recommande d'éviter le secteur car certaines voies sont bouclées pour permettre le bon déroulement des opérations de secours.

 

 

 


Voir aussi

Haute-Garonne

17/01/2019 11:01

La victime a été retrouvée en février 2015, poignardée une...

Lire la suite
Haute-Garonne

14/01/2019 17:42

Dispositif exceptionnel pour les voeux aux Armées d'Emmanuel Macron. 

...

Lire la suite
Haute-Garonne

14/01/2019 15:28

La famille de la victime a été indemnisée à hauteur de 600 000 euros....

Lire la suite