Toulouse : qui sont les membres de Génération Identitaire ?

Coachs sportifs, ancien militaires, étudiants ; ils multiplent les actions dans la ville rose.

Toulouse : qui sont les membres de Génération Identitaire ?
100% RADIO
Toulouse : qui sont les membres de Génération Identitaire ?
Haute-Garonne

​Les activistes de l'extrême droite s'affichent de plus en plus ces dernières années, notamment à Toulouse.

 

En début de semaine, la section toulousaine du mouvement d’extrême-droite Civitas a lancé une campagne qui agite les réseaux sociaux. On y voit un singe bardé de piercings et de boucles d’oreilles, coiffé à l’iroquoise, avec en dessous la mention : « Français déchristianisés = pays dégénéré » . Civitas c’est un mouvement intégriste catholique, anti immigration, anti mariage pour tous et anti avortement.

100% s'est interessé à un autre groupe : le mouvement identitaire.

Jeunes...

Ce mouvement a été fondé en 2002 suite à la dissolution d’Unité radicale après l’attentat raté contre Jacques Chirac. Les plus modérés de ce groupuscule nationaliste partirent au Bloc identitaire.

A Toulouse, ils sont environ une trentaine de militants. Tous jeunes, ils sont coach sportif, étudiant ou ancien militaire. Ils s’étaient fait connaître l’an dernier en posant de faux panneaux de signalisation aux portes de Toulouse. On pouvait y lire "djihadistes" barré. 
​Ils prévoient d'autres opérations coup de poing mais pour l'instant, ils "se contentent " de poser des stickers un peu partout dans Toulouse où l'on peut lire "Défendons l'Europe".

Tous sont ainsi opposés au métissage et au multiculturalisme. "Nous ne sommes pas racistes", affirme Corentin. On veut promouvoir l'identité et la culture européenne. Donc on défend les Européens."

.. et rejettant l'immigration

Thaïs explique :  "Je me suis engagée car j'ai vu  l'insécurité et l'immigration massive". Victor, lui est devenu militant après avoir rencontré un autre militant dans son immeuble.

Tous ont en commun un rejet de la religion musulmane et de l'étranger.
L'un des Toulousains a ainsi participé à l'opération coup de poing au col de l'Echelle, dans les Alpes, en avril dernier. Une centaine de membres de Génération Identitaire avait bloqué un pont de passage des migrants alors que la loi Asile était débattue à l'Assemblée nationale. Ils avaient matérialisé une « frontière symbolique » à l’aide de grillage en plastique, notamment.

"On ne fait que se défendre"

A Toulouse, la plupart des militants suivent des formations intellectuelles mais aussi sportives, comme du self defense. La filiation avec la tradition de violence politique de l’extrême droite n’est pourtant pas assumée, tant ils semblent en quête de respectabilité.

"Il n'y a aucune violence. On ne fait que se défendre. On ne cherche pas la bagarre mais on ne la redoute pas", affirment-ils ainsi tour à tour.

 500 militants sont actifs en France, à Toulouse donc, mais aussi à Lille, Montpellier, Lyon ou Nice.

 

- Brice Vidal, avec C.Fulleda -

Ecoutez le reportage de Brice Vidal pour 100% : 

 


Voir aussi

Haute-Garonne

16/08/2019 17:46

...

Haute-Garonne

16/08/2019 14:18

...

Haute-Garonne

14/08/2019 14:53

...