Voilà deux ans que le "se canto" n'avait pas résonné pour une affiche de Ligue 1. Après sa brillante saison 2021-2022, le TFC fait son retour dimanche dans l'élite face à Nice (coup d'envoi 13h).

Auteurs d'une fin de saison canon l'an dernier et d'une préparation convaincante, les hommes de Philippe Montanier abordent leur retour dans l'élite « avec humilité mais avec de l'ambition », résume le coach, à deux jours du coup d'envoi de la saison.

Cette année, la bataille pour le maintien s'annonce impitoyable. Avec le passage de la Ligue 1 à 18 clubs l'an prochain, quatre équipes descendront en Ligue 2 à l'issue de l'exercice 2022-2023. Pas question pour autant selon le coach de changer quoi que ce soit aux principes de jeux établis la saison dernière. « On ne va pas changer notre fusil d'épaule et on va essayer d'être dans la continuité, bien conscient que l'adversité sera différente [...] quand on joue Nîmes ou quand on jouera Paris, le rapport de force ne sera pas le même mais on va tout faire pour être dans la continuité »

« Possible que tout le monde reste »

Un début de championnat qui verra le TFC jouer Nice, Troyes, Lorient, Nantes et le PSG sur ce mois d'août. Avec quel espoir de premier bilan à l'issue des cinq premières journées ? « On ne veut pas trop se fixer d'objectif parce que c'est se fixer une limite. Là c'est Nice, l'objectif contre Nice c'est de prendre les 3 points et chaque match ce sera comme ça », déclare Philippe Montanier

Le coach qui pourra s'appuyer pour cette première journée sur l'ensemble de ses cadres de la saison dernière, dont un certain Branco Van Den Boomen, dont l'avenir en violet reste incertain.« Quand il y aura des offres difficilement refusables pour le joueur et pour le club [...] on se retrouvera peut-être dans ce cas-là (NDRL : vendre le joueur) ou pas, il est possible aussi que tout le monde reste et ce sera parfait ». 

« Le haut-niveau ce qui est impardonnable c'est devant les buts »

Cette saison, le TFC présentera l'une des équipes les plus jeunes de ce championnat, 23 ans de moyenne d'âge. Pour beaucoup, ce sera les premiers pas dans l'élite du football français. Nathan N'goumou, l'ailier toulousain n'a que deux matchs en Ligue 1 à son escarcelle. Il y a peu, le joueur confie avoir revu ses prestations pour ses premières capes au très haut niveau. « J'étais un gosse ! Dans les duels, j'avais peur. Aujourd'hui, quand je vois ça, je rigole ».

Après 43 matchs de Ligue 2 et 10 buts, le pitchoun mesure la marge de progression imposée par l'élite. « Le haut-niveau ce qui est impardonnable, c'est devant les buts. Il faut être un tueur. Quand on regarde les trois premiers clubs de Ligue 1, les joueurs offensifs, ce sont des tueurs ». Il y a comme un air de Thierry Henry dans ces déclarations.

Pour la réception de Nice, le TFC va pouvoir compter sur la ferveur du public toulousain. Eux aussi semblent bien décidés à continuer sur la dynamique de l'an dernier. Cette semaine, le club annonçait avoir franchi la barre record des 10 000 abonnés. Dimanche, ils seront 20 000 attendus au Stadium pour vivre le début de ce nouveau chapitre en Ligue 1.


Voir aussi

Haute-Garonne

18/08/2022 09:27

Les faits se sont produits cette nuit à l'ouest de Toulouse. Les dégâts...

Haute-Garonne

17/08/2022 16:14

Le quadragénaire a succombé des suites d'une maladie foudroyante. 

...

Haute-Garonne

17/08/2022 15:23

Le joueur du Toulouse Olympique XIII, Corey Norman, vient d'écoper de 8 semaines de...