L’épidémie en décroissance à Toulouse

 

Quid de l'activité Covid au CHU de Toulouse ? L'effet du confinement a été "bénéfique" a expliqué Marc Penaud ce vendredi "il y a une réduction globale du nombre de malades Covid". 166 patients sont actuellement hospitalisés au CHU, après un pic à 220 patients lors de cette deuxième vague. Le CHU compte 62 patients en soins critiques. Mais, modère Béatrice Riu la cheffe du service réanimation à Purpan, "ce sont les cas les plus graves qui sont actuellement hospitalisés même s'il y a aujourd'hui plus de sortants que d’entrants en réanimation."

 

Si nous sommes plus sur "un plateau" au niveau de la réanimation, "la pression est retombée sur les services de médecine classique depuis une dizaine de jours" a expliqué Pierre Delobel, chef de service des maladies infectieuses. Au niveau des Ehpad, la situation en Haute-Garonne est toujours "tendue" a indiqué Yves Rolland, responsable du pôle gériatrie au CHU, "le nombre de cluster est toujours élevé (39) mais se stabilise". "Il y a 9 hypercluster" avec plus de 40 résidents ou agents contaminés. 740 résidents sont actuellement Covid positifs en maisons de retraite "contre 815 il y a 15 jours". 300 soignants sont actuellement Covid positifs "contre 530 voilà deux semaines" selon le comptage du gériatre.  

 

Le CHU attend encore une confirmation de l'embellie "avant de désarmer progressivement les lits Covid" a ajouté le DG Marc Penaud. Localement, selon Chloë Dimeglio biostatisticienne au laboratoire de virologie du CHU de Toulouse, on note "un impact du confinement à Toulouse" , il a "cassé la courbe". On passe à un taux de positivité des tests "de 16% avant le confinement à 7,6% attendu prévu au 1er décembre".  

 

Béatrice Riu, la cheffe du service réanimation à Purpan.

La situation en Occitanie

 

Selon Pierre Ricordeau, directeur de l'Agence régionale Occitanie, "le confinement commence à produire des effets, nous sommes au milieu du chemin".

Les taux d’incidence et de positivité sont en baisse dans la région "mais ce chiffre doit être pris avec précaution puisqu'il dépend de l'activité de dépistage qui est en réduction sensible". "La pression sur le système hospitalier est encore importante" même si la situation est "encourageante" ajoute le patron de l'ARS.

La situation est en revanche toujours inquiétante dans les Ehpad d’Occitanie avec "210 clusters actifs dans les maisons de retraites" soit un quart des établissements.

Département par département "ca va mieux dans l’Ariège, les Pyrénées-Orientales ou l’Aude [...] descendus en dessous de 10% de positivité" mais "la situation toujours préoccupante dans les Hautes-Pyrénées qui a connu une contamination plus tardive". Le taux de positivité autour de Tarbes est à 19% alors que la moyenne régionale se situe à 13%. 

 

Quel déploiement pour les tests antigéniques dans la région ?

 

Ces nouveaux tests à résultats rapides seront également pratiqués "avec écouvillons nasopharyngés", les résultats sont rendu "en moyenne en 15 mn". Ils seront utilisés "en diagnostics individuels par les pharmaciens, les médecins libéraux et les infirmiers" a expliqué l'ARS. Des dépistages de masse sur "des publics ciblés en partenariat avec des institutions ou des collectivités" seront également organisés.

L’ARS va fournir 800 000 tests déployés en priorité "dans les établissements pour personnes âgées ou handicapés, dans les établissements hospitaliers privés ou publics et les maternités, à destination des personnels de l'Education nationale ou les SDIS (pompiers)." Ces tests seront aussi déployés "en direction des populations qui n’ont pas accès aux soins", mais aussi "dans les ports et les aéroports".

 

Quels tests faire et dans quelle situation ?

Il y a des subitilités a expliqué Benoit Ricaut-Larose de l’agence régionale de santé Occitanie "si vous avez des symptomes de plus de 4 jours : il faudra utilisé un test RTPCR, si les symptomes datent de moins de 4 jours : vous choisirez un test RTPCR ou un test antigénique. Si pas de symptômes et cas contact : ce sera exclusivement le test RTPCR"

Depuis août, les laboratoires occitans ont réalisé plus d'1,6 million de tests PCR.