Le CO reçoit un Stade Toulousain rajeuni ce samedi. Coup d'envoi à 14h45

La parenthèse européenne est maintenant terminée et le Top 14 reprend ses droits par un derby. Samedi, le Castres Olympique reçoit le Stade Toulousain. Les Castrais veulent confirmer leur bonne dynamique après deux victoires à domicile et continuer leur bataille pour le top 6. En face, les stadistes, qui restent sur deux victoires à l'extérieur en Champions Cup vont donner du temps de jeu aux jeunes, sans pour autant faire une croix sur la rencontre.

 

Jacquet : « C'est un derby sans D majuscule »

Une rencontre très attendue chez les joueurs comme les supporters. Les Castrais se préparent depuis plusieurs jours pour se donner au maximum sur le terrain du stade Pierre Fabre. Même si, cette année, le derby aura une saveur toute particulière. C’est en tout cas l’avis de Loic Jacquet, 2ème ligne au CO. « Sans les supporters, c’est un Derby sans D majuscule, explique-t-il. D’habitude ce qui est énorme, ce sont les supporters, cette ambiance. C’est le match de l’année pour eux et aujourd’hui ils ne sont pas là. Même s’ils nous témoignent de leur envie de nous voir gagner, il y aura une petite saveur en moins. »

Malgré cela, les joueurs se préparent et attendent cette rencontre « avec beaucoup d’enthousiasme » selon leur entraineur, Pierre Henry Broncan. « Beaucoup de force, et d’envie. Avec aussi beaucoup de crainte bien sûr. On sait que c’est un match extrêmement difficile qui nous attend samedi. »

 

Youyoutte : « Ne pas se poser de questions et se lâcher »

Côté stadiste, les internationaux Dupont, Baille et Julien Marchand seront mis au repos pour cette rencontre. Romain Ntamack, lui devrait être dans le groupe qui se déplacera à Castres. 

Les rotations dans l'effectif devraient permettre à certains jeunes de prendre du temps de jeu. Parmi les candidats à la feuille de match, Yannick Yoyoutte, troisième ligne, espère marquer des points auprès du staff. « Nous les jeunes on ne se prend pas la tête. Quand on a l'occasion de jouer il faut être à 100% [...] Il ne faut pas se poser de questions et se lâcher ». 

Même constat pour Dimitri Delibes. Le centre de formation, rentré à l'aile face au Munster en fin de match, espère continuer à prendre de l'expérience sur le terrain. « On est là pour tout donner sur le terrain. Au fur et à mesure la pression de mal faire se transforme en envie débordante et on oublie la peur de mal faire ». 

Malgré l'effectif remanié, Jean Bouilhou, l'entraîneur des avants toulousains l'assure : « Ce sera quand même une équipe expérimentée que l'on va envoyer, même s'il y aura quelques jeunes ». 

Pour rappel lors de la phase aller, Castrais et Toulousains s'étaient neutralisés sur la pelouse d'Ernest Wallon (16-16 ).

Thomas Naudi & Axel Mahrouga