Le Toulouse Olympique a de grosses ambitions. Après avoir terminé la saison invaincus, les Toulousains accèdent au top européen du rugby à XIII, la Super League. La finale remportée dimanche est encore dans toutes les têtes. 36 heures après, joueurs et staff sont venus présenter leurs trophées au conseil départemental de Haute-Garonne, un gros partenaire qui a promis d’augmenter sa dotation l’an prochain (actuellement la subvention départementale hors fonds Covid est de 161 000 euros).

Il reste trois mois au TO pour construire une équipe compétitive et pour cela, le nerf de la guerre c’est aussi le budget. Quand les Dragons catalans, finalistes cette année, émargent à 13 millions d’euros de budget, le TO espèrent entre 6 et 8 millions l’an prochain. Et si Bernard Sarrazain, le président, veut d’abord maintenir le club, il vise très haut à moyen terme ! "Aujourd'hui on a un budget de 3,5 millions, l'idéal serait 6 à 8 millions d'euros l'an prochain, c'est un budget de maintien. Mais l'objectif c'est une finale à Wembley d'ici 5 ou 6 ans".

Bernard Sarrazain mise aussi sur l'attractivité de Toulouse pour attirer des joueurs d'un certain calibre, "on a beaucoup de demandes mais on reste prudent, les Anglais ont parfois du mal à s'adapter. Les Australiens et les Fidjiens ça va... Ils sont très attirés par Toulouse, ville de fête, mais pas trop quand même" rigole-t-il.

 

 

Et c'est dès maintenant qu'il faut préparer une équipe pour rivaliser avec les meilleurs. Toulouse aura besoin d’une trentaine de joueurs et de renforcer le staff médical. Car "avec 27 ou 28 matches par saison, des aller-retours, et ça va taper plus dur" en Super League explique l’entraîneur Sylvain Houlès.

Il a 3 mois pour peaufiner les détails "on a déjà commencé à prendre des contacts lundi". "Il faut resigner tout le monde (un tiers de l'effectif en fin de contrat). Nous avons trois départs. Il faut aller chercher 5 ou 6 joueurs. Nous voulons un analyste vidéo, un préparateur physique assistant et un coach assistant." Une première recrue va être annoncée bientôt "c'est signé" nous dit-on... Il faut une dizaine de victoires pour assurer un maintien en Super League. Toulouse avait déjà probablement une équipe de niveau Super League cette année et "premier match amical contre les Dragons cette année on menait 24-6 à la mi temps" rappelle, sourire en coin, le coach du TO.

 


Voir aussi

Haute-Garonne

08/12/2021 22:58

L’ancienne porte-parole de Génération Identitaire s’est fait...

Haute-Garonne

08/12/2021 13:21

Le projet Exilios d’une équipe étudiante de l’Insa a remporté le...

Haute-Garonne

08/12/2021 12:15

C'était une demande de deux associations et un syndicat.
...