RESF voudrait un centre d'accueil plus transparent

RESF voudrait un centre d'accueil plus transparent
Hautes-Pyrénées
Par Léo Ardourel

A Séméac, le Réseau éducation sans frontière veut faire oublier l'épisode du mur. 


Les associations n'ont toujours pas digéré l'affaire du mur à Séméac. Rappelez-vous, en juillet dernier, un collectif de riverains avait barré l'entrée de l'hôtel Formule 1. Ils voulaient montrer leur opposition au projet de transformation de l'établissement  en résidence d'accueil pour demandeurs d'asile. Depuis l'hôtel a bien fermé. Aujourd'hui, ce sont une trentaine de migrants qui sont dont accueillis dans l'établissement géré par ADOMA. Et les associations entendent bien faire oublier l'image  "xénophobe" qu'avait renvoyé la commune lors de cette affaire. Pour cela, ils veulent organiser une soirée de bienvenue le 15 octobre prochain. PRAHDA pour Programme d’accueil et d’hébergement des demandeurs d’asile. Il s'agit bien de la dénomination exacte du centre d'accueil pour migrants. L'ensemble des enfants est scolarisé, pas de débordements particulier. Mais certaines associations regrettent le fait qu'Adoma ne soit pas vraiment ouverte a la discussion. L'entreprise refuse qu'elles interviennent au sein de l'établissement. Jean-Louis Imbert, coordinateur du Réseau Education sans frontières 65. ​ 


Voir aussi

Hautes-Pyrénées

16/11/2017 17:48

Un retraité a tué sa femme avant de se donner la mort.

...

Lire la suite
Hautes-Pyrénées

16/11/2017 11:23

Les auteurs et complices viennent d'être condamnés.

...

Lire la suite
Hautes-Pyrénées

15/11/2017 18:28

Le Bigourdan reste en prison pour le moment.

...

Lire la suite