Les premiers films diffusés sont déjà à l'affiche.

Les jours sont désormais comptés. Mercredi 19 mai, partout en France, les salles de cinéma rallumeront leurs appareils de projection et pourront accueillir du public à hauteur de 35 % de l’effectif autorisé habituellement. « Vous ne savez pas à quel point on a hâte de retrouver les spectateurs en salle, glisse d’emblée, le sourire aux lèvres, Florence Panis, directrice du cinéma Le Lido, à Castres. Pour nous, il y a aussi la problématique du couvre-feu, qui est extrêmement importante, poursuit-elle. Au 19 mai, déjà, il se décale à 21 heures, ce qui nous permet de faire nos séances de 14 heures, de 16 heures et de 18 h 30 tout en laissant les spectateurs rentrer avant le couvre-feu. »

Plusieurs séances par jours seront prévues dans ce cinéma castrais qui compte cinq salles. D’autant plus que la quantité de films à diffuser est extrêmement importante. Nombreux sont ceux qui, ne pouvant être projetés, sont restés sur l’étagère. « Tous les mettre à l’affiche, c’est impossible, ajoute Florence Panis. C’est le programmateur qui, sur les différentes salles des cinémas CGR en France, va faire ses choix en fonction de la taille de la ville, du cinéma, du nombre des salles… »

Sur le site du cinéma castrais, la programmation est déjà en ligne. Les professionnels espèrent plus que jamais un retour des spectateurs.