À Toulouse par exemple, Forno Gusto a régalé des professionnels de santé gratuitement

 

"Toulouse a fait beaucoup pour mon entreprise, donc je fais ça pour aider cette ville et ses soignants". Raffaele Targusi, patron de l’enseigne Forno Gusto, ne s’est pas laissé abattre après la fermeture des établissements non essentiels. Les ventes à emporter se poursuivent, mais il a surtout proposé à ses employés au chômage technique s’ils accepteraient de faire un geste civique. Beaucoup du corps médical au CHU de Toulouse étaient déjà des habitués selon le Toulousain d’adoption. Les livraisons ont évidemment été effectuées en respectant des mesures d’hygiène strictes.

 

Un moment de répit pour les soignants

"Une pizza en cette période compliquée, ça leur permet de se retrouver, d’avoir un bon moment culinaire" affirme Raffaele Targusi. Les efforts de l’Italien ne sont pas passés inaperçus : "Quand je vois tous les retours et les photos qu’ils m’envoient pour me remercier, ça nous fait plaisir ! ". Il apporte son soutien à une profession difficile, plus que jamais aujourd’hui. "Le mois dernier, ma fille a eu un problème de santé donc j’ai dû passer beaucoup de temps à l’hôpital. J’ai vu à quel point ça pouvait être difficile pour les soignants" avoue-t-il.

 

D’autres professionnels de la restauration de Haute-Garonne rejoignent l’initiative, comme la boulangerie Sébastien Baye, Speed Burger et LVH Traiteur. Et même Leclerc Roques...

 

Eva Sannino