Une free-party organisée à Malviès

 

Les gendarmes de la compagnie de Limoux sont intervenus mardi à Malviès, plusieurs riverains s'étaient plaints de "nuisances sonores". Quelle ne fût pas la surprise des militaires de découvrir une rave-party "quelques participants seulement" une dizaine selon nos informations, mais "dont la musique s’entendait à plusieurs kilomètres à la ronde" : au moins 5 km.

Cette opération s'est soldée par la saisie "du mur de son" mais aussi de "stupéfiants" indique le groupement de gendarmerie de l'Aude sur sa page Facebook.

 

Verbalisation pour tapage mais pas pour rassemblements interdits

Vu les antécadents du propriétaire, les gendarmes ont verbalisé pour "trouble à la tranquillité d’autrui par agressions sonores" et "ont saisi le matériel de musique pour faire cesser le bruit". Pas de contraventions liées aux mesures sanitaires et aux restrictions de circulation durant le couvre-feu : la petite sauterie a eu lieu sur un terrain privé...