Le militaire de 20 ans est mort à la suite d'un tir accidentel d'un autre soldat.

 "Un soldat du 3e RPIMA faisant une mauvaise manipulation a ouvert le feu sur un autre soldat de ce régiment", a déclaré le colonel Eric de Lapresle, conseiller communication du chef d'état-major de l'armée de terre, déplorant "un accident tragique".

"C'est un accident lors d'un exercice de tir, une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de cet accident, les gendarmes sont sur place", a précisé à l'AFP une source proche de l'enquête.

En début d'après-midi, le soldat appartenant au 3e RPIMA de Carcassonne a été blessé au dos par une balle d'un pistolet de calibre 9 mm. Des tentatives de réanimation sont restées vaines et le médecin des urgences dépêché sur place a constaté sa mort.

L'accident est survenu près du village de Mas-des-Cours, sur le champ de tir de Villemaury, à une quinzaine de kilomètres de Carcassonne, où s'entraîne régulièrement le régiment de parachutistes d'infanterie, récemment rentré d'une mission au Mali, dans le cadre de l'opération Barkhane au Sahel.

L'auteur du tir mortel était toujours en garde à vue ce jeudi "pour homicide involontaire aggravé" dans le cadre d'une enquête diligentée "par le parquet militaire de Toulouse" indiquait le procureur de la République de Toulouse jeudi soir. 

 

Avec AFP.