Selon les récentes annonces du gouvernement, ces professionnels du littoral peuvent envisager une reprise à la mi-mai, sans certitude.


Les beaux jours arrivent, et même si encore aucune date officielle n’a été donnée pour la réouverture des lieux publics, les gérants de clubs de plage et de campings restent confiants.

Julien Gallos, manager de La Nouvelle Vague a commencé le montage de son club début avril à Argelès-sur-Mer. Tout comme pendant le premier confinement, il reste optimiste malgré les nombreuses contraintes sanitaires. "De toute manière, on s’adaptera !" Il insiste aussi sur l’importance de l’ouverture des clubs de plage pour l’économie locale.

Mais y aura-t-il du monde côté paillotes cet été ? Julien Gallos y croit. "On est tous privé depuis le mois d’octobre de bars, de restaurants, donc je ne pense pas qu’on ait une baisse de fréquentation". Cependant, il craint plus pour les établissements plus étroits, notamment ceux qui ne bénéficient pas de grandes terrasses, et pour qui les mesures sanitaires seront plus compliquées à mettre en place.
 

Julien Gallos, manager d'un club de plage à Argelès-sur-Mer


Des vacances au plein air

Franck Perez lui est gérant du camping Taxo-les-pins à Argelès-sur-Mer. Il est aussi très confiant concernant la réouverture des lieux publics. "Je pense qu’on est en phase de sortie de crise", se rassure-t-il. Un point noir tout de même selon lui : le manque de visibilité qui empêche de se projeter. Les gérants aimeraient savoir la date exacte d’ouverture et les contraintes auxquelles ils seront confrontés. "Est-ce qu’on aura des jauges pour les piscines, quels seront les conditions d’accès à nos services", se demande Franck Perez.

Aujourd'hui cependant, les mesures sanitaires ne sont pas un réel inconvénient pour le camping Taxo-les-pins, puisque celui-ci est sous l’égide de la Fédération Nationale de l’Hôtellerie de Plein Air. L’année dernière, celle-ci avait rapidement mis en place un protocole sanitaire strict. De plus, Franck Perez est convaincu que la clientèle ne manquera pas à l’appel. "On a des logements individuels, des activités de plein air, et ce besoin de reconnexion avec la nature." Pour l'heure, Fracnk Perez est dans l’attente du calendrier de réouverture, et espère avoir un délai d’au moins 2 semaines pour pouvoir préparer ses équipes et ses logements.
 

Franck Perez, gérant d'un camping à Argelès-sur-Mer
Franck Perez


Margaux Alix 

 

 

Crédit Photo : Facebook La Nouvelle Vague Beach Club & Resto


Voir aussi