Hier, à Muret, le centre de formation aux techniques de lutte contre l'incendie Daniel Miguel était inauguré. Objectif: améliorer l'apprentissage des sapeurs-pompiers du département et des alentours.

 

Quand on pense aux pompiers, on pense systématiquement aux incendies. Et pourtant, bon nombre d'entre eux "n'ont jamais vu de feu avant leur première intervention", explique Lilian Cavalerie, formateur au sein du SDIS 31. Lors de leur formation initiale, les pompiers assistent seulement à des projections, au tableau, sur la thématique des incendies. Une formation très scolaire qui peut avoir de sérieuses conséquences sur le terrain, notamment au travers de blessures, voire pire. Et c'est précisément cette absence d'apprentissage pratique que vient combler le centre de formation aux techniques de lutte contre l'incendie, baptisé Daniel Miguel en hommage à un soldat du feu très impliqué dans ce projet, malheureusement décédé. 
 

​Sur place, un simulateur de feu attend les stagiaires. Des containers aménagés pour reproduire la configuration d'un appartement. Dans un coin du simulateur, 4kg de bois, soit la masse d'un lit d'enfant, vont être embrasés devant les stagiaires. Et c'est là que les formateurs leur expliquent, concrètement, les techniques à adopter et les précautions à prendre

 

Les incendies, des interventions à haut-risque pour les sapeurs-pompiers

Le but de cette structure est d'avoir formé d'ici 2 à 3 ans tous les pompiers du département. Un simulateur mobile est même sollicité par les départements aux alentours, tels que l'Ariège. Des outils innovants dont les effets sont déjà visibles sur le terrain. "De plus en plus, on voit des sapeurs-pompiers qui utilisent très peu d'eau lors des interventions, cela signifie qu'on gagne en efficience et que les pompiers, avant d'agir, sont aussi acteurs du phénomène", affirme Lilian Cavalerie.

Même si les incendies ne représentent désormais que 8 à 10% des interventions pour les pompiers, ce sont bien celles-ci qui sont les plus dramatiques pour les soldats du feu. Le centre de formation muretain est donc un enjeu pour des opérations rapides, efficaces, et surtout sans danger.