Des sanglots dans la voix, Brigitte Barèges est revenue sur la décision de justice qui la contraint à rendre ses mandats.

 

C’est une Brigitte Barèges les yeux rougis par l’émotion et les traits tirés qui est apparue ce mercredi en mairie. La future ex-maire de Montauban a été notamment condamnée à cinq ans d'inéligibilité avec effet immédiat et s'exprimait pour la première fois depuis sa condamnation. Encore "sous le choc", elle a dénoncé "un piège politique" tout en expliquant qu’elle "ne s’avouait pas battue". Flanquée de ses trois principaux lieutenants et face à sa majorité municipale venue la soutenir, Brigitte Barèges a dénoncé la décision du tribunal correctionnel de Toulouse précisant qu’elle fondait "beaucoup d’espoir sur la procédure d’appel". Brigitte Barèges déclarant "l'avocat que je suis perd des illusions terribles sur la justice", "ma raison de vivre c'était mon mandat de maire" a-t-elle expliqué des sanglots dans la voix avant d'être couverte par un tonnerre d'applaudissements de ses partisans.     

 

Montauban orpheline de sa maire 

« Montauban orpheline de sa maire » dira un proche de cette figure de la droite locale. L'heure était ce mercredi à l'émotion mais aussi à la contestation à l’hôtel de ville. Les soutiens de Brigitte Barèges appellent à un rassemblement samedi à 11h00 devant la préfecture de Tarn-et-Garonne "un rassemblement pacifique, à l'initiative de sa majorité et des Montalbanais" entendra-t-on. Brigitte Barèges pour qui "le choc a été brutal" ne digère pas les poursuites du chef de "détournement de fonds publics", d'autant que - explique-t-elle - "je suis entrée en politique au côté du juge Thierry Jean Pierre" (juge anticorruption) avant de "dénoncer via une association  les dérives politiques en Tarn-et-Garonne". 

​​

 

Un triumvirat en attendant une victoire espérée en appel

Qui pour succéder à cet animal politique, connu pour ses propos parfois polémique ? "Je dérange probablement l'aréopage politique régional" assène celle qui était maire et présidente de l’agglomération Grand Montauban. Brigitte Barèges a souhaité tordre le coup aux rumeurs en désignant ses proches. Ils formeront ce qu’elle a appelé "un gouvernement provisoire" car elle compte gagner en appel et revenir : "Axel De Labriolle mon premier adjoint sera le prochain maire de Montauban, Thierry Deville me succèdera à la tête de l'agglomération". Marie-Claude Berly hérite de la présidence du Syndicat mixte pour le traitement des ordures ménagères. Outre la peine d'inéligibilité, le tribunal correctionnel a condamné l'élue à 12 mois de prison avec sursis et 15.000 euros d'amende.

 

LIRE AUSSI

→ Coup de tonnerre : Brigitte Barèges ne sera bientôt plus maire de Montauban

→ Lourdes réquisitions contre la maire de Montauban, Brigitte Barèges, poursuivie pour détournement de fonds publics

Thierry Deville, Axel De Labriolle les deux fidèles adoubés par Brigitte Barèges.

Thierry Deville, Axel De Labriolle les deux fidèles adoubés par Brigitte Barèges.