"Nous passerons de 2400 à 4800 policiers, gendarmes, militaires et CRS mobilisés dans ce cadre" a déclaré le président de la République.


Emmanuel Macron était ce jeudi en déplacement au Perthus dans les Pyrénées-Orientales. Accompagné du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et du secrétaire d’Etat aux Affaires Européennes Clément Beaune, le président de la République s’est rendu au centre de coopération policière et douanière de la commune frontalière. 

Doublement des forces aux frontières

Présent pour parler d'immigration clandestine et de lutte contre le terrorisme, il y a annoncé "intensifier les contrôles aux frontières". Cela passe notamment par le doublement des forces en présence. "Ce qui veut dire que nous passerons de 2400 à 4800 policiers, gendarmes, militaires et CRS mobilisés dans ce cadre, pour lutter contre l'immigration clandestine", explique le chef de l'Etat. 

Ce doublement des effectifs frontaliers est à ajouter au renfort de la frontière franco-espagnole du Perthus d'unités mobiles de CRS. "Ce sont quatre unités mobiles qui sont en cours de déploiement. Nous en avons vu les premières ici-même, et Monsieur le maire, vous verrez votre quotidien changer, car c'est une action que nous devons profiondément intensifier", ajoute Emmanuel Macron. 
 

Emmanuel Macron


Une lutte contre l'immigration clandestine... et le terrorisme

En coordination avec les autorités espagnoles et italiennes, cette opération de lutte contre l'immigration clandestine a également pour but de stopper la croissance des réseaux de traficants aux frontières, "de plus en plus souvent liés aux réseaux terroristes" selon le chef de l'Etat.

"Les attentats en France et à Vienne nous montrent que les terroristes s'organisent aujourd'hui de manière mondialisée, à travers des réseaux internet, mais également en envoyant des agents au travers des frontières. Cela impose à l'Europe d'intensifier sa réponse." Une inititative qu'Emmanuel Macron souhaite prendre pour le conseil européen de décembre. Il se dit favorable à "une refonte de l'organisation de Schengen" pour améliorer également le contrôle des frontières extérieures de l’Europe. 
 

 

Emmanuel Macron
Emmanuel Macron explique ne pas confondre immigration et terrorisme

 

Crédit Photo : Vincent Derosier.


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

14/05/2021 18:10

...

Pyrénées-Orientales

14/05/2021 11:08

...