L’usine a subi un violent incendie en janvier dernier. L’Etat avait demandé au groupe de maintenir une cinquantaine d’emplois sur les 75 que comptait l’entreprise. Un chiffre qui pourrait être revu à la baisse. C’est en tout cas ce qu’a confié Philippe Combes, porte-parole des salariés au micro de Thomas Rossi

Philippe Combes, porte-parole des salariés de Toupnot

Une nouvelle réunion sur l’avenir de l’entreprise doit se tenir le 6 juin au ministère de l’économie.