Alors que la Région Occitanie, comme toute la France, a été touchée ces derniers jours par un épisode de froid, les dégats sont considérables dans les vignobles.

Des records de températures négatives ont été battus en milieu de semaine et le gel a fait beaucoup de  mal.

Dans l'Aude, par exemple, les viticulteurs parlent de "carnage". Certaines zones ont été touchées à 100%, notamment sur les cépages très précoces. Les bourgeons sont morts sous l'effet du gel. C'est tout le département qui a fait face: le Limouxin, le Minervois ou bien encore les Corbières.

Ce vendredi 09 avril, une visite était organisée dans les vignobles audois pour voir l'étendue des dégâts, avec le Syndicat des Vignerons de l'Aude et la Chambre d'Agriculture, notamment à Montredon-des-Corbières, près de Narbonne.

"J'ai jamais vu ça", a déclaré Philippe Vergnes, Président de la Chambre d'Agriculture de l'Aude, "toutes les communes viticoles du département sont concernées".

 

Personne n’est épargné 

Dans la Région, le Gers, le Lot, le Tarn-et-Garonne, le Tarn, ou bien encore l'Hérault ont subi les assauts du gel.

"Il va y avoir un impact terrible au niveau de la production".

Dans le Tarn, c'est le coup dur pour le vignoble du Gaillacois: ce sont 25% du vignoble qui ont été impactés et il faudra encore quelques jours pour affiner ce chiffre. Là aussi certaines zones sont touchées à 100%. "Les parcelles qui ont été touchées sont surtout situées dans des bas fonds", nous a expliqué le nouveau président de l’appellation Gaillac, Louis de Faramond. Les zones de Cunac et le Pays Cordais ont le plus souffert durant le premier épisode de gel. Le lendemain, le second épisode a principalement impacté la vallée du Tarn, du Rabastinois à la ville de Gaillac. 

 

Aides de l'Etat

Le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie a annoncé la mise en oeuvre du régime de calamité agricole.

Les vignerons , comme les arboriculteurs  ou maraîchers de la Région espèrent un bon accompagnement de l’état pour se relever.