Le gouvernement l'a annoncé en début de semaine: il veut accélérer la vaccination contre la Covid19.

Montée en puissance

A Carmaux, le centre de vaccination a piqué un peu plus de 200 personnes par semaine pendant deux mois, et, depuis lundi, il y a de quoi vacciner  800 personnes par semaine.

"Aujourd'hui, avec la capacité de 800 doses semaine, en quinze jours, on va pouvoir vacciner en premières doses, les 1500 personnes qui restent en liste d'attente", nous explique Didier Doubax, infirmier libéral à Mirandol-Bourgnonnac. Il fait partie de l’organisation du centre de vaccination de Carmaux, installé dans la salle François Mitterrand:

 

  

 

Et cette accélération de la campagne de vaccination anti covid implique une grosse organisation puisqu’il faut trouver les personnels pour vacciner quatre fois plus de personnes.

"Plus on va accélérer la vaccination, plus il faudra qu'il y ait de motivation et plus de personnels qui puissent venir sur le volontariat" nous disait ce Mercredi Marie-Christine VERDIER JOUCLAS, député de la deuxième circonscription du Tarn. Elle était en visite au centre de vaccination carmausin pour constater le bon déroulement des opérations.

Elle salue d'ailleurs l’action des collectivités qui ont mis leurs moyens à disposition des soignants pour que cette campagne monte en puissance.

Et "ça serait bien qu'on puisse s'ouvrir à d'autres professions comme par exemple les kinés" pour injecter les doses de vaccin, c'est une demande des personnels mobilisés, que la députée fera remonter:

 

Par ailleurs trois "vaccinodromes" pourraient voir le jour dans le Tarn. Ils seraient installés à Albi, à Castres et peut-être à Mazamet.