Une information du journal catalan La Vanguardia.

 

Les enquêteurs chargés d'élucider les circonstances de la mort de l'ours Cachou n'étaient pas au bout de leur surprise. Les investigations menées dans le Val d'Aran ont permis de démanteler un trafic international de cocaïne. Les écoutes téléphoniques ont mené les enquêteurs sur la piste d'un réseau colombien et 12 personnes ont été arrêtées.

Le cadavre de Cachou avait été retrouvé dans le Val d’Aran en avril 2020. L’autopsie de l'ours avait révélé un empoisonnement à l'éthylène glycol, un antigel utilisé comme liquide de refroidissement pour les voitures. Le quotidien catalan La Vanguardia raconte qu'après les arrestations des individus suspectées d’avoir empoisonné le plantigrade, le juge a diligenté des écoutes et les discussions ont mis en lumière l'existence d'un trafic de cocaïne.

Douze interpellations ont été menées et deux kilos de "coke" saisis dans un laboratoire de fabrication à Lerida. 10 des 12 personnes interpellées sont de nationalité colombienne. Le trafic était dirigé par des "narcos" en Amérique du Sud.

 

Photo : @Conseil Général du Val d'Aran