"Je n'éprouve aucune rancœur envers elle" : le message d'une victime de l'accident de Millas à l'accusée

Un témoignage livré lors du 7ème jour de procès. Il était consacré ce mercredi aux récit des familles de victimes de ce terrible choc du 14 décembre 2017 entre bus scolaire et un train.

"Je n'éprouve aucune rancœur envers elle" : le message d'une victime de l'accident de Millas à l'accusée
100% RADIO
Pyrénées-Orientales
modifié le 28/09/2022 à 19:38


Pères, mères, grand-mère, et même victimes elles-même se sont exprimés ce mercredi 28 septembre à Marseille pour le 7ème jour de procès de l’accident de Millas. Ce choc entre un car scolaire et un train avait couté la vie à 6 collégiens et en avait blessé 17 autres il y a près de cinq ans. En plus des témoignages poignants des familles de victimes, ce sont aussi des adolescents blessés qui ont livré leur récit.​ Tout cela, en l’absence de l’accusée, la conductrice du bus, toujours hospitalisée après son malaise cardiaque jeudi dernier.

"Des moments très sombres, et des pensées suicidaires"

Assia, Gauthier, Arnaud, et Lina, ont été blessés lors de le la collision, parfois très lourdement. Certains ont passé plusieurs mois à l’hôpital, mais tous se sont relevés avec courage, malgré les nombreuses séquelles tant physiques que psychologiques. C'est ce qu'a pu décrire Lina, appelée à la barre ce mercredi.

Elle n’a pas voulu revenir sur le moment de l’accident, dont elle n’a "plus de souvenirs". Par contre, elle a livré ses longs mois de douleurs, après un séjour à l'hôpital, et une sortie difficile.  Elle décrit "des moments très sombres, et des pensées suicidaires". "Des moments où je ressens l’injustice d’avoir vécu ça, des jours où je suis triste , des jours de culpabilité", ajoute-t-elle. Car comme beaucoup de victimes qui ont survécu, une phrase revient en pensant aux camarades décédés: "Pourquoi moi, et pas eux ?" 

Lina a en quelque sorte commencé à remonter la pente aujourd'hui. Après de nombreuses difficultés dans sa vie de tous les jours, comme dans le milieu scolaire, elle est désormais en licence d'histoire à Perpignan, et espère vivre de jours meilleurs. C'est d'ailleurs ce qu'elle souhaite à une toute autre personne : Nadine Oliveira. 

"Je lui souhaite qu'elle arrive à retrouver la paix"

Malgré toutes les difficultées depuis cet accident, Lina a voulu adresser un message à Nadine Oliveira, la conductrice de son bus lors de la tragique collision. "J’entends toute la souffrance, mais je ne partage pas toute cette haine", déclare-t-elle, après certains mots bien plus virulents à l’égard de l’accusée lors de l'audience. Elle dit n’éprouver "aucune rancœur envers elle", et espère même "qu’elle puisse se reconstruire". "Je lui souhaite bon courage. Puis qu'elle arrive à retrouver la paix." 

Le message de Lina ce mercredi apparaît bien différent de ce que l’on entend depuis le début du procès, et cela, sans même que la prévenue puisse l’écouter. Ses mots devraient sûrement toucher Nadine Oliveira, qui ne serait plus en soins intensifs aujourd'hui. Le procureur de la République a annoncé à la fin de l'audience qu'elle avait été transférée en cardiologie depuis deux jours. Elle pourrait même quitter l'hôpital ce vendredi, et potentiellement reprendre le procès lundi prochain. 
 

 

 

 

Photo d'illustration prise lors d'hommages après le drame


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

07/12/2022 09:17

Plus de 700 foyers ont été un temps privés de gaz ce dimanche dans les...

Pyrénées-Orientales

05/12/2022 09:00

Le maire de Perpignan et son binôme RN l'ont emporté ce dimanche au second tour...

Pyrénées-Orientales

30/11/2022 10:24

Si ce n'est pas rare de voir ces pingouins en hiver en Méditerranée, le Groupe...