Elle a été tuée près d'Aurignac.

 

Que s'est-il passé à Terrebasse près d'Aurignac dans le sud de la Haute-Garonne ? Un meurtre glaçant semble s'y être déroulé, un probable féminicide.

Une femme d'une cinquantaine d'années a été retrouvée morte. La découverte de cadavre daterait de ce jeudi 8 juillet. La victime aurait été tuée "par arme à feu" dans cette petite commune d'à peine 150 habitants nous indique une source judiciaire.

Les services de gendarmerie de la compagnie de Saint-Gaudens ont été primo-intervenants et les pompiers ne seraient pas intervenus. La mort serait "récente" mais pourrait ne pas dater de jeudi soir. Les techniciens en identification criminelle sont intervenus sur les lieux ainsi qu'un magistrat.

Selon nos informations, les gendarmes de la Section de recherches de Toulouse, saisis de l'enquête, auraient déjà identifié un suspect. Ce dernier ne se trouverait pas en France, mais possiblement en Suisse, en rétention. La police suisse aurait interpellé cet auteur présumé. La victime, une Suisse, possédait un haras chemin de Laburse à Terrebasse. Procédure classique pour des faits de nature criminelle, une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Toulouse que nous avons sollicité ce vendredi.

 

 

La piste du féminicide se confirmait ce samedi


Selon une source proche de l’enquête, l’homme mis en cause dans l’homicide de la quinquagénaire serait « son ex compagnon », ce dernier « revenait régulièrement voir la victime ». Cet  homme d’une cinquantaine d’années aurait « des problèmes d’alcool ». Victime et suspect n’auraient jamais été mariés. Pour l'heure le mobile reste flou. 

 

Convoqué par un service d’enquête suisse dans la région de Zurich pour une autre affaire, il aurait affirmé que sa compagne « a été assassinée » accusant une autre personne et évoquant un « probable crime crapuleux ».  Puis il aurait changé de version lors d’une seconde audition. Selon cette même source, les enquêteurs français auraient « plusieurs indices graves et concordants » laissant penser que le quinquagénaire est l’auteur du crime. 

 

Si la piste de l’ex compagnon auteur d’un féminicide se confirmait, l’homme qui est ressortissant suisse « n’est pas extradable » nous indique-t-on, il serait selon toute vraisemblance poursuivi et jugé en Suisse, la justice française devant alors se dessaisir du dossier au profit des autorités helvétiques.

 

Les gendarmes français, qui ont découvert le corps vers 13 heures jeudi, auraient été contactés par la famille de la victime, inquiète de ne pas avoir de nouvelles. Une fois sur place, la brigade locale aurait  trouvé porte close dans la propriété. Dans le même temps, la DCI (direction de la coopération internationale) à Nanterre, qui gère les collaborations police - justice à l’échelle européenne, a informé le centre opérationnel de la gendarmerie de Haute-Garonne des déclarations de l’ex-compagnon, poussant les gendarmes à aller plus avant dans leurs investigations.


Voir aussi

Haute-Garonne

24/09/2021 15:36

Le Stade Toulousain caracole en tête du Top 14 et reste invaincu après trois...

Haute-Garonne

24/09/2021 15:10

Des salariés dénonçaient notamment leurs conditions de travail sur le site...

Haute-Garonne

23/09/2021 23:09

Un classement de l'hebdomadaire Le Point.

...