EXCLU 100% - Les pylônes du TELEO trop fragiles ? Le rapport d’experts qui inquiète Tisséo

Les cordons de soudure des pylones ne seraient pas conformes aux standards de construction. A Toulouse, la mise en service de ce projet phare de la mandature sera-t-elle repoussée ? On vous révèle tout. 

 

EXCLU 100% - Les pylônes du TELEO trop fragiles ? Le rapport d’experts qui inquiète Tisséo
100% RADIO
EXCLU 100% - Les pylônes du TELEO trop fragiles ? Le rapport d’experts qui inquiète Tisséo
Haute-Garonne
modifié le 16/11/2021 à 17:46

 

La campagne de tests du Téléo ne se passe pas tout à fait comme prévu à Toulouse. Selon les informations exclusives de 100%, un récent rapport d’expertise pointe les fragilités de la majorité des soudures des pylônes du futur téléphérique urbain de Toulouse. Projet phare de la mandature présenté comme un élément structurant du transport doux au sud de l’agglomération, Le plus grand téléphérique de France compte 15 cabines qui permettront sur 3 km de relier les sites de l’Oncopole et de l’Université Paul-Sabatier, et la colline de Pech-David en survolant la Garonne. Le constructeur POMA (allié à Bouygues) a raflé ce contrat évalué à  82 millions d’euros. 

 

Des soudures mal réalisées ?

 

Pour autant un problème de taille fait faire des cauchemars aux dirigeants de Tisséo Ingénierie. Les pylônes de Téléo pourraient-ils se fissurer ? Les soudures laisseraient en effet apparaître « des fragilités ». Selon nos informations, des missions de contrôle de conception ont été menées par divers organismes indépendants (Bureau Veritas, Transcable Halec). Et comme il s’agit d’un ouvrage d’art vu le gigantisme du projet, un contrôle des charpentes métalliques (solidité, anti-corrosion…) a aussi été lancé par le groupe Institut de Soudure, lequel aurait identifié des fragilités.

Le constructeur Poma doit désormais se justifier, et permettre des levées de doutes. En gros : prouver que sa construction sera pérenne. Car IDS aurait relevé, par magnétoscopie, des soudures non conformes sur les cinq pylônes ! Débat et contre-expertise pourraient suivre, mais si ces problèmes étaient confirmés, nul doute que la mise en service serait encore retardée. La dernière période arrêtée par l'opérateur pour le lancement du Téléo était le premier semestre 2022.  

 

Des mesures correctives obligatoires avant une mise en service

 

Le maître d’ouvrage, Tisséo, doit s’assurer de la conformité générale de l’ouvrage d’art avant que la préfecture ne donne son accord pour la mise en service.

Contacté, une source au sein de Tisséo Ingénierie reconnaît que « des points de vigilance » ont été relevés. Notre interlocuteur indique que « le constructeur a pour mission de permettre une levée de doutes » sinon « il y aura des mesures correctives ». Notre source se veut rassurante « avec le mot fissuration, on imagine tout de suite un pylône qui s’effondre, mais nous n’en sommes pas du tout là ». Tisséo veut « des certitudes sur la perfection du cordon de soudure » avant une prochaine ouverture éventuelle au public. A ce stade, apprend-t-on auprès de l’opérateur, « ces problèmes ne remettent pas encore la date de mise en service... » Pas encore.

Quid des mesures correctives lancées par Poma, leader mondial du transport par câble  ? Les Toulousains emprunteront-ils Téléo en 2022 ? La facture sera-t-elle plus salée ? Contacté, le constructeur Poma n’a pas, pour l’heure, donné suite à nos sollicitations. 

 


Voir aussi

Haute-Garonne

20/01/2022 15:53

L'individu, qui avait mangé le cœur et la langue d'un agriculteur des...

Haute-Garonne

20/01/2022 14:54

Julie Oudet, qui a monté le vaccinodrome de Toulouse, a fait l’objet d’une...

Haute-Garonne

19/01/2022 18:11

Les deux mis en cause avaient écumé les habitations du Lauragais et du Muretain, en...