Comme un vent de panique dans le secteur de Troye d'Ariège. Le projet éolien est relancé, 3 ans après avoir été débouté par la Préfecture. Une nouvelle société est en charge du projet. Pour calmer l’hostilité des riverains qui ne veulent pas d'un paysage défiguré par les gigantesque hélices, elle prévoit d’implanter quatre mâts de 150 mètres de hauteur au lieu de cinq. Pas avares d'arguments, les opposants ne désarment pas. A l'image du maire de Camon, Jean Huillet, interrogé par Jacques Déjean.