Le Premier Ministre était en déplacement dans l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées Orientales samedi.

 

Visite en trois temps de Jean Castex dans l’Hérault, l’Aude et dans son fief des Pyrénées Orientales samedi. Le chef du gouvernement était à Montagnac (34), Montredon-des-Corbières (11) et Estagel (66). Au programme des visites de vignobles sinistrés, de la cave coopérative de Montagnac et échanges avec les élus. Il a annoncé la création d’un « fonds de solidarité exceptionnel » d’un milliard d’euros pour les agriculteurs après les épisodes de gel survenus ces dernières semaines. Une enveloppe d’urgence sera par ailleurs allouée « sous dix à quinze jours » aux préfets pour apporter un soutien immédiat aux exploitations les plus en difficulté.

"Nous sommes à la hauteur du sinistre" martelait Jean Castex dans l'Aude, "ce qui m'ennuirait beaucoup c'est qu'on me dise j'arrache, je change de métier, imaginez pour notre économie." Rappelant que ces épisodes climatiques "deviennent récurrents", le chef du gouvernement a dit vouloir accompagner "la restructuration, l'évolution, la prévention, l'adaptation", ajoutant "il est du devoir du gouvernement de traiter ces sujets" alors que les agriculteurs "ont toujours été là quand on avait besoin d'eux" soulignait-il "on a jamais manqué de produits pendant la crise sanitaire. On se doit d'être là aussi".    

A Montredon-des-Corbières sur 460 hectares, 80 à 90% de la superficie a gelé, et seulement 50 hectares seront exploitables, la cave coopérative que préside Patrice Avilez est durement impactée ; "la présence du 1er ministre est déjà importante, jeudi c'était un sentiment de désolation ici" expliquait-il "avec un chiffre d'affaires de 3 millions, on espère cette année réaliser 1 million. Il faudra voir si le chiffre des aides correspond aux pertes annoncées."

 

Jacques Déjean.