Le choc à Bédarieux. Un homme de 36 ans, instituteur et conseiller municipal, a été interpellé et placé en garde à vue le 11 octobre 2021 pour des faits à caractère pédophile. Les investigations, menées par "le groupe central des mineurs victimes de l’office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) de la direction centrale de la police judiciaire" précise le parquet de Béziers, ont permis de "mettre en évidence que cet homme avait détenu, téléchargé et mis à disposition des fichiers contenant des images et des vidéos à caractère pédopornographique".

 

Il ne reconnaît que très partiellement les faits

Les enquêteurs ont identifié le mis en cause "à la suite d'une veille sur des réseaux Internet d'échanges d'images". Lors de son audition et "après s'en être défendu", l'élu a fini "par reconnaître avoir une attirance sexuelle à l'égard des garçons âgés de 16 à 18 ans" et "avoir téléchargé sur des réseaux de peer-to-peer quelques images pornographiques mettant en scène des mineurs", images "immédiatement effacées" selon lui. 

 

Les faits auraient duré au moins 6 ans

Les constatations "de plusieurs éléments informatiques et téléphoniques saisis à son domicile" ont permis de "confirmer son attirance sexuelle à l'égard des jeunes hommes et des adolescents". Une information judiciaire a été ouverte et ce mercredi 13 octobre le suspect était mis en examen "des chefs de détention, d’offre et mises à disposition ainsi que d'importations de fichiers pornographiques mettant en scène des mineurs". Les faits auraient couru d'octobre 2015 à octobre 2021. L'enseignant a été placé en détention provisoire. L'enquête se poursuit. Il encourt 5 ans d'emprisonnement et 75 000 € d'amende. 

 

Le maire s'exprimait mercredi soir

Le maire de Bédarieux, Francis Barsse, publiait un communiqué ce mercredi soir indiquant "avoir été informé qu'un conseiller municipal" de sa liste avait été arrêté "pour des faits graves extérieurs à sa fonction d'élu", le maire a réuni son conseil municipal pour l'informer. L'édile précise que "si les faits sont avérés et cela semble être le cas", l'élu "n'a plus sa place au sein du conseil municipal". Sachant que le mis en cause est enseignant, Francis Barsse "transmet tout son soutien au corps enseignant et aux parents d'élèves surpris et meurtris par cette nouvelle".  

 

 


Voir aussi

Hérault

14/10/2021 22:40

Le mis en cause connaissait la victime.

...

Hérault

14/10/2021 10:03

Sa tête aurait été retrouvée posée sur la table de son...

Hérault

12/10/2021 09:11

Il avait été interpellé le 3 octobre dernier à La Tour Sur Orb dans...