Deux jeunes hommes de 18 et 21 ans ont été tués lors d’un possible règlement de comptes à Carcassonne, dimanche 31 octobre 2021 au soir. Entre  22h30 et 23h30.

 

Deux victimes tuées par balles 

Les faits dramatiques se seraient produits entre les cités Fleming et Grazailles. Les deux victimes sont mortes, selon Florence Galtier la procureure de la République de Carcassonne, suite à des tirs d’arme à feu. Selon les premiers éléments recueillis sur place, le premier homme serait décédé en arrivant à l’hôpital, le second au bloc opératoire, lors d’une intervention chirurgicale destinée à tenter de le sauver. 

Selon la procureure, qui communiquait en milieu d’après-midi, aucune des deux victimes n’étaient connues de la justice, « elles sont originaires de Carcassonne ». Une première victime aurait été abattue aux alentours de 22h30 et « se trouvait au moment du tir létal à l’extérieur d’une voiture. Le tireur se trouvait lui a priori en hauteur, dans un immeuble ou sur un balcon. » Le deuxième tir mortel « serait intervenu après, et la deuxième victime a été abattue alors qu’elle se trouvait à l’intérieur d’un véhicule ». En tout, « au moins six à sept personnes » se trouvaient dans, ou à proximité, des véhicules ciblés. 

À ce stade, aucune garde à vue n´a été prononcée. L’enquête se poursuit, mais pour le moment précise la parquetière, « aucune piste n'est écartée ». La thèse d'un règlement de comptes lié aux stupéfiants n'est donc, pour l'autorité judiciaire, qu'une piste étudiée parmi d'autres. 

 

Les protagonistes ont-ils organisé une "diversion" ?

Par ailleurs, selon une source proche de l’enquête, une diversion aurait peut-être été organisée pour mobiliser des équipages de police au moment de la rixe. En effet, plusieurs feux de poubelles et de palettes auraient été allumés dans le quartier La Conte juste avant la fusillade. Quartier connu - comme les deux autres cités plus haut - pour être localement une plaque tournante du trafic de stupéfiants. 
 

Pas de blessé côté police 

« Un équipage de la brigade anti criminalité » (BAC) arrivé sur place a été « pris à partie » et a essuyé « des tirs de mortier et divers projectiles » nous confirme David Leyraud, responsable adjoint du syndicat de police Alliance Occitanie, pour qui ces faits relèvent « d’une nuit de violence incroyable pour une ville comme Carcassonne. » Le véhicule des fonctionnaires a été lourdement endommagé « heureusement personne n’a été blessé du côté des policiers » rassure le syndicaliste qui précise que « les collègues ont fait usage de LBD » pour s’extraire du « guet apens ».

L’enquête, diligentée par le parquet de Carcasonne, a été confiée à l’antenne de la police judiciaire de Perpignan. Une compagnie de CRS était en cours de déploiement à Carcassonne ce lundi dans le cadre du maintien de l'ordre. 

 

Photo : illustration.


Voir aussi

Aude

10/08/2022 09:45

On ne sait pas encore dans quelle ville s'implantera le célèbre...

Aude

05/08/2022 15:55

Radouane Lakdim - tué sur place - avait agi sans complice mais...

Aude

04/08/2022 18:08

Ce jeudi 4 août 2022, un incendie a ravagé 28 hectares à...