Ils sont jugés pour répondre d’acte d’intimidation envers un élu public.

En Novembre 2018, une quarantaine de gilets jaunes s’étaient introduits de nuit sur la propriété de Mireille ROBERT, la députée audoise à Pieusse.

​Ils avaient allumé un feu dans son jardin et l’avait également menacé. Elle avait déposé plainte.