Décryptage 100%. Reconstitution Jubillar : ce que Louis, 6 ans, dit avoir vu le soir de la disparition

Le fils du couple Jubillar a beaucoup parlé lors de son audition chez les juges. Il évoque une dispute entre Delphine et Cédric dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Ses déclarations pourront-elles aider à la manifestation de la vérité mardi soir. Eléments de réponse.  

 

Décryptage 100%. Reconstitution Jubillar : ce que Louis, 6 ans, dit avoir vu le soir de la disparition
100% RADIO
Décryptage 100%. Reconstitution Jubillar : ce que Louis, 6 ans, dit avoir vu le soir de la disparition
Tarn
modifié le 08/12/2022 à 23:41

 

A l’approche de la date de la reconstitution judiciaire le 13 décembre 2022 dans l’affaire Jubillar, on va tenter de comprendre ce que pourront vérifier les magistrates, Audrey Assemat et Coralyne Chartier. L’instruction approche de son terme et l’unique suspect, Cédric Jubillar mari de la victime, clame toujours son innocence malgré « les indices graves et concordants » que la justice affirme accumuler.

Au vu de la ligne de défense dont ne s’est pas départi celui qui est mis en examen pour meurtre par conjoint depuis le 18 juin 2021, aucun scénario clair de mise à mort ne se dessine. Pourtant, parmi les éléments du dossier qui peuvent être vérifiés mardi soir à partir de 20 heures, il y a les déclarations du fils du couple. Louis Jubillar avait 6 ans lorsque sa mère a disparu.

 

Louis possède une grande capacité de restitution et il livre un peu plus d’éléments à chaque audition

Selon des pièces du dossier auxquelles nous avons eu accès, Louis, entendu à au moins trois reprises depuis la disparition de sa mère, a permis à l’accusation de dessiner un début de scénario. Dans le bureau des juges le 25 novembre 2021,  le garçonnet a notamment déclaré avoir vu et entendu ses parents se disputer ; « je me souviens qu’ils se poussaient » […] j’étais descendu de mon lit […] la porte était un petit peu ouverte et je regardais » explique l’enfant qui affirme avoir entendu « arrête-toi » « c’était maman qui disait ça » ; « j’étais derrière la porte du couloir […] je regardais dans l’espace » et «  ils [son père et sa mère] étaient entre le canapé et le sapin (NDR : la disparition de Delphine a lieu 10 jours avant Noël) », « ils se poussaient avec les deux bras ». L’enfant précise aussi ne pas être allé les séparer et ne pas avoir vu ses parents se porter des coups.

 

Selon Cédric Jubillar, son fils confond avec une autre dispute  

Confronté aux déclarations de son fils, Cédric Jubillar a toujours maintenu qu’il n’y avait pas eu de dispute entre lui et Delphine le soir du 15 décembre 2020 ; lors de son audition dans le bureau des juges d’instruction le 3 décembre 2021, il explique « c'est une dispute qui a déjà eu lieu […] elle doit être du mois de septembre-octobre […] dans le temps il est décalé, il ne sait pas si ça s'est passé ce soir-là ou un autre soir. Comme je vous ai dit, ce soir-là il n'y a pas eu de dispute […] vous avez qu'à croire le petit. Il donne trois versions différentes » s'agace-t-il. En fait, Louis fait mention de cette dispute à deux reprises. Il en parle le 20 janvier 2021 mais ne l’évoque pas lors de la première audition à la gendarmerie, le 16 décembre 2020. Quelques heures après la disparition de sa maman. La défense pointe « les contradictions » des différentes déclarations.

Louis, caché derrière la porte du couloir, pouvait-il assister à cette scène ? L’angle lui permettait-il de voir la dispute ? Autant de points qui pourront être vérifiés mardi soir, en l’absence de l’enfant, qui compte tenu de sa minorité ne sera pas présent lors de cet acte de procédure.

 

BV avec MC. 

Photo. Maison du couple Jubillar. © 100% Radio.


Voir aussi

Tarn

26/01/2023 12:30

Un chasseur a été blessé accidentellement à la fin d'une battue...

Tarn

25/01/2023 15:24

La situation est notamment très compliquée entre Lacaune et Brassac. Prudence ! Le...

Tarn

24/01/2023 10:37

Tout est bien qui finit bien pour le setter irlandais, coincé sur la commune du Garric!