Encore un péage qui fait débat à L’Union. Mais pas sur l’autoroute cette fois.

 

La Clinique de L’Union fait polémique : il faut désormais payer pour s'y garer. Nombreux sont les patients ou les accompagnants qui dénoncent cette nouveauté sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Si bien que les maires du nord-est toulousain viennent de signer une lettre pour exprimer leur mécontentement.

 

Les maires du secteur ulcérés 

Une missive adressée à la direction de l’établissement suite à "la décision de mettre en place un système de paiement pour l’utilisation du parking de la clinique".

Pour les élus "la plus grande partie des personnes" se rendant dans l'établissement sont "soit des patients et leurs éventuels accompagnants, soit des proches rendant visite à des patients déjà hospitalisés" et "parmi elles se trouvent, bien sûr, des personnes à faibles revenus". "Le moment est-il bien choisi" demandent les maires "en installant, aux côtés de la Médecine, une nouvelle activité, de gestionnaire de Parkings". Ils concluent "nous vous demandons de bien vouloir revenir sur cette décision qui est pour nous contraire à l’intérêt général."

Comprenez vous cette décision ?

Pour ou contre ? Nous avons été vous poser la question. Pour Hakan le trentenaire "c'est scandaleux, on vient en consultation, payer le parking c'est aberrant". Jo, la sexagénaire, ne savait pas que le parking était devenu payant, "si ça permet de limiter les voitures, c'est bien. On n'a jamais de place ici." Pour Alain qui amène sa mère à la clinique "je ne comprends pas qu'on paie pour faire soigner les gens". Guy vient trois fois par semaine pour suivre des séances de kiné, "toutes les cliniques et les hôpitaux le font à Toulouse. Ils ont sorti un forfait à 9 euros par mois, mais problème informatique : il n'est pas encore en place.  Je suis choqué du prix car 1,80 euro quand on dépasse une heure : ça va vite..." 

 

Les tarifs.

Les tarifs.

Les premiers signataires

 

Christian Ciercoles, Maire de Garidech,
Bruno Espic, Maire de Saint Jean,
Diane Esquerre, Maire de Castelmaurou, 
Marc Fernandez, Maire de Beaupuy,
Sabine Geil-Gomez, Maire de Pechbonnieu,
Sophie Lay, Maire de Saint Geniès Bellevue,
Claude Marin, Maire de Saint Loup Cammas,
Marc Péré, Maire de L’Union,
Michel Rougé, Maire de Launaguet, 
Bertrand Sarrau, Maire de Labastide Saint Sernin,
Thierry Savigny, Maire de Montberon,
Jacques Sébi, Maire de Montrabé, 
Jean-Gervais Sourzac, Maire de Rouffiac-Tolosan.

 

22 communes avaient rejoint ce mouvement ce mercredi. Les maires ou leurs représentants se retrouveront ce jeudi à 11h30 devant la nouvelle barrière à l’entrée du parking. Puis cette délégation recevra le directeur de l’établissement à la Mairie de Saint-Jean pour lui remettre la fameuse lettre.

 

La réponse du groupe Ramsay

 

*             La Clinique de l’Union à Saint-Jean et la Clinique La Croix du Sud à Quint-Fonsegrives ont fait des travaux de rénovation de leurs aires de stationnement afin de réorganiser l’espace de façon plus cohérente.

 

*             Le parking de la Clinique de l’Union qui compte 1 250 places a été ré-aménagé afin de fluidifier l’accès des transports en commun du réseau Tisséo au plus près de l’établissement. Grâce à des voies d’accès plus larges, les bus peuvent dorénavant se croiser.

 

*             Les travaux à la Clinique de l’Union visaient également à protéger les espaces verts environnants qui, jusqu’à présent, faisaient régulièrement l’objet de stationnements sauvages.

 

*             La première demi-heure reste gratuite.

 

*           Le parking de la Clinique de l’Union qui compte 1 250 places a été ré-aménagé afin de fluidifier l’accès des transports en commun du réseau Tisséo au plus près de l’établissement. Grâce à des voies d’accès plus larges, les bus peuvent dorénavant se croiser.