Cédric Jubillar a-t-il fait des révélations fracassantes à ses co-détenus ?

Selon le Parisien / Aujourd’hui en France : celui qui est suspecté du meurtre de sa femme aurait expliqué à un voisin de cellule avoir caché le corps de Delphine près d’une ferme de Cagnac-les-Mines. Une exploitation agricole victime d'un incendie le 15 avril 2021. Cédric Jubillar aurait aussi indiqué que des membres de son entourage seraient au courant. Et ce serait inquiété que le corps ne soit désormais "devenu apparent avec le temps" écrit le quotidien.

 

Le détenu serait allé à Cagnac-les-Mines

Le détenu, une fois dehors, aurait alors contacté Séverine pour vérifier les dires de suspect numéro un et possiblement changer le corps d’emplacement. C’est ce qui aurait conduit au rebondissement de la semaine : le placement en garde à vue de la nouvelle compagne mercredi.

Selon TF1 aussi, Cédric "aurait avoué le meurtre à des codétenus."

Les enquêteurs de la Section de recherches de Toulouse auraient des éléments prouvant que Séverine et le repris de justice se sont déplacés à proximité du secteur de la ferme incendiée "durant la deuxième quinzaine du mois de novembre". Séverine, entendu pendant 48 heures pour recel de cadavre, a été libérée jeudi soir sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elle.

 

Des déclarations de C. Jubillar à prendre avec des pincettes

Selon nos informations, l'isolement de Cédric Jubillar serait assez relatif à la maison d'arrêt de Seysses et le peintre-plaquiste pourrait facilement communiquer avec des co-détenus. Cédric Jubillar dit-il la vérité ou est-ce une nouvelle fausse piste lancée sciemment par le mis en examen réputé provocateur ? Faut-il prendre ses déclarations pour des aveux ou a-t-il voulu "frimer" devant un détenu au casier judiciaire plutôt chargé ? A-t-il essayé de piéger les enquêteurs ? Une source proche de l'enquête nous précise que CJ est "provocateur" et "joueur". Les déclarations du mis en examen ont, en tout cas, été prises suffisamment au sérieux pour déclencher un placement en garde à vue. Mais selon nos informations, la zone de la ferme a déjà été passée au crible, notamment lors d'une battue et avec l'aide de chiens spécialisés en recherche de corps.

Le mystère s’épaissit à Cagnac-les-Mines...

 


Voir aussi

Tarn

04/07/2022 13:50

Lors de l’audience du 28 juin dernier, l’avocat général avait requis...

Tarn

01/07/2022 16:38

L'emblématique numéro 9 du Castres Olympique, Rory Kockott, vient...

Tarn

01/07/2022 11:14

Guerric Jehanno sera à nouveau jugé pour le meutre de la jeune Tarnaise

...