Castres Olympique. Les supporters préparent leur au revoir à "Rory"

Objectif qualification pour le CO dimanche face à Perpignan. Mais derrière l'enjeu sportif, ce pourrait également être le dernier match à Pierre Fabre de Rory Kockott. Un au revoir à leur emblématique numéro 9 que les supporters ne veulent pas manquer. 

Castres Olympique. Les supporters préparent leur au revoir à "Rory"
100% RADIO
Castres Olympique. Les supporters préparent leur au revoir à
Tarn
modifié le 19/05/2022 à 10:04

Il y a des dates comme ça, cochées sur les calendriers, dont on voudrait repousser l'arrivée. En début de saison, l'emblématique numéro 9 du Castres Olympique, annonçait prendre sa retraite à l'issue de la saison 2021-2022. Depuis, huit mois ont passé et la dernière de « Rory » devant ses supporters à Pierre Fabre pourrait bien être dimanche, face à Perpignan.

Pourrait, puisqu'en cas de qualification pour les barrages à domicile, le sud-africain, international français, devrait une nouvelle fois fouler la pelouse castraise. Mais pour lui rendre hommage, les supporters vont faire fi du conditionnel.

« C'est Rory Kockott »

Si le coup d'envoi du match n'aura lieu que dimanche, la rencontre a déjà commencé dans le petit garage de Lameilhé. Ce mercredi après-midi, trois membres du groupe de supporters Puissance Castres sont déjà sur le pied de guerre. Objectif de la soirée, tracer les tifos et la banderole préparée pour la rencontre. « On va être sur du six à huit mètres [pour la banderole], sur la longueur des barrières de la tribune », projette la présidente du groupe de supporters, Aurélie Joligard.

C'est dans un silence de cathédrale, qui détonne de l'ambiance habituelle en tribune, que les fresques prennent forme. Une petite pique amicale pour l'entraineur Pierre-Henry Broncan, un dernier salut à un supporter décédé récemment et puis, sur la mur du garage, le rétroprojecteur fait apparaître la banderole. « C'est un petit mot pour lui dire que quoi qu'il arrive on sera toujours là et qu'on l'aime, comme tous nos joueurs mais là c'est vrai que c'est Rory ... Rory Kockott ! », souris la présidente.

« Rory il a toujours été avec les supporters »

Arrivé en 2011 sur les bords de l'Agout, « Rory », comme l'appellent tous les castrais, et les supporters ont, en quelque sorte, fêté l'an dernier leurs noces d'étain. 11 ans de relation avec ses hauts, ses bas, ses joies, ses larmes, ses craintes et ses attentes. Il y a eu certes deux titres, 240 matchs ou encore 1397 points.

Mais ce que Fabrice, un membre de Puissance Castres retiendra de cette décennie, c'est avant tout la relation que le numéro 9 entretenait avec son kop. « Rory, il a toujours été avec les supporters, à tous les matchs. Même quand on perdait, il venait nous voir. »

Pas d'adieu, juste un au revoir

Alors dimanche, pour célébrer l'homme, l'émotion sera forcément de la partie. Mais pour Aurélie Joligard pas question d'en faire un requiem. Ce n'est pas un adieu, mais un simple au revoir. « C'est un Castrais ! Je pense qu'il restera très longtemps à Castres et qu'on le reverra ! », lance, convaincue, Aurélie Joligard. Oui, mais quand ? Dans le staff castrais ou dans l'encadrement de la formation ? C'est une hypothèse qui se murmure sans forcément être confirmée.

Mais pour Fabrice, ce pourrait être bien plus tôt, dès le mois prochain, sur la place Jean Jaurès. « Je pense que pour lui, ils vont ramener le bouclier de Brennus ». L'happy-end parfaite !

Reportage - 100% Radio

Voir aussi

Tarn

04/07/2022 13:50

Lors de l’audience du 28 juin dernier, l’avocat général avait requis...

Tarn

01/07/2022 16:38

L'emblématique numéro 9 du Castres Olympique, Rory Kockott, vient...

Tarn

01/07/2022 11:14

Guerric Jehanno sera à nouveau jugé pour le meutre de la jeune Tarnaise

...