Il avait 88 ans.

 

Bernard Ziegler vient de décéder à l'âge de 88 ans. Il était "l'un des pionniers de l'ingénierie d'Airbus" explique l'avionneur toulousain ce mercredi 5 avril 2021. Bernard Ziegler "a joué un rôle déterminant dans l'introduction des premières commandes numériques et du manche latéral" de l'A320 en 1988. Un héritage qui "se perpétue sur tous les avions Airbus de la génération actuelle" précise l'industriel.

Né en 1933, à Boulogne Billancourt, Bernard Ziegler était diplômé de X en 1954 et de plusieurs écoles d'ingénieurs et de formation au pilotage (Ecole Nationale de l'Air, Ecole de Chasse, Ecole Nationale Supérieure de l'Aéronautique, Ecole du Personnel Naviguant). Pendant dix ans, il a été pilote de chasse dans l'armée de l'air.

 

Une carrière exemplaire

Au début des années 1960, il étudie l'ingénierie aéronautique à l'ENSA (Ecole Nationale Supérieure de l'Aéronautique) de Toulouse, aujourd'hui ISAE-SUPAERO. Il a ensuite fréquenté la prestigieuse école de pilotage d'essai en vol EPNER, avant de se lancer dans une carrière de pilote d'essai militaire.

Ziegler a rejoint Airbus "en tant que pilote d'essai en chef en 1972" et "s'est vu confier la tâche de créer une nouvelle division d'essais en vol".

En tant que pilote d’essai, il a effectué le premier vol du premier A300 en 1972. Il a également piloté l'A310, l'A320 et l'A340-200. En juin 1993, Ziegler a participé au plus long vol jamais réalisé par un avion civil, lorsqu'un A340-200, surnommé le «World Ranger», a fait le tour du monde au départ de Paris avec une seule escale à Auckland en un peu plus de 48 heures.

Jusqu'à sa retraite en décembre 1997, il était Senior Vice President of Engineering d'Airbus.