Cérémonies d'hommage aux victimes des attentats de l'Aude, à Carcassonne et à Trèbes

 

 

Le 23 mars ne sera plus jamais un jour comme les autres dans l'Aude. A l'occasion du triste anniversaire des attentats qui avaient boulversé tout le département, deux cérémonies ont eu lieu ce mardi pour saluer la mémoire des quatre victimes du terroriste Radouane Lakdim,  Jean Mazières, abattu à la Cité des Aigles à Carcassonne, puis au Super U de Trèbes, Hervé Sosna, Christian Medvès et enfin le colonel Arnaud Beltrame.

 

 

Vibrant hommage au groupement de gendarmerie de l'Aude à Carcassonne  

 

 

L'hommage aux victimes a débuté au groupement de gendarmerie de l'Aude à Carcassonne, avenue Henri Gout. De nombreuses personnalités se sont recueillies, maire de Carcassonne, de Trèbes, préfet, député(e)s, sénatrice, présidente du Conseil Départemental... Les gendarmes audois ont particulièrement salué la mémoire de leur collègue Arnaud Beltrame, décédé en se substituant à une otage au Super U de Trèbes. La femme du gendarme disparu était présente.

Après le lever de drapeau, au son de la Marseillaise, les prises de parole ont débuté, avec Marc Gonnet, commandant de la gendarmerie départementale de l'Aude:

 

Commandant Marc Gonnet

 

Dépôts de gerbes, minute de silence, salut au drapeau ont marqué cette cérémonie pleine d'émotion, dans la fraîcheur matinale mais sous le soleil printanier. Trois ans plus tard, le souvenir et la douleur sont toujours là. Le jour du drame, la sénatrice de l'Aude, Gisèle Jourda avait entendu les coups de feu depuis sa permanence  à Trèbes.

 

Gisèle Jourda, sénatrice de l'Aude

 

C'est à Carcassonne que la folie meurtrière de Radouane Lakdim avait commencé, il y a trois ans avec le meurtre de Jean Mazières à la Cité des Aigles, avant de poursuivre le massacre à Trèbes avec les assassinats d'Hervé Sosna, le boucher Christian Medvès et enfin le colonel Arnaud Beltrame. Une journée "pénible" à revivre pour Gérard Larrat , maire de Carcassonne.

Gérard Larrat, maire de Carcassonne

 

Une cérémonie dans l'intimité à Trèbes

 

Les commémorations se sont poursuivies en fin de matinée devant la mairie de Trèbes. Une cérémonie plus rapide et en toute intimité avec dépôts de gerbes en présence des familles des victimes. Le préfet nouvellement arrivé dans l'Aude était présent aux côtés du maire de Trèbes, Eric Ménassi. S'il n'était pas encore présent à l'époque, il n'a pas vécu cette journée fatale, Thierry Bonnier s'est entretenu avec les familles en mairie, affichant son soutien :

Thierry Bonnier, préfet de l'Aude

Au Super U de Trèbes, la vie continue...

 

 

Trois ans après ces terribles évènements, la vie a repris son cours. Le Super U de Trèbes, scène de la prise d'otages meurtrière accueille toujours ses clients, qui restent fidèles, même si les courses, ce mardi 23 mars n'étaient pas tout à fait comme d'habitude.

 

Clients du Super U de Trèbes