C'est un éditorial qui fait du bruit!

Dans le magazine municipal, le maire de Castres, Pascal Bugis, s'indigne que les élus locaux n'aient pas été prévenus de l'accueil d'une trentaine de migrants mineurs à Lagarrigue. Des adolescents qui étaient auparavant hébergés à Castres.
Le maire de la commune s'interroge, notamment sur le coût de cet accueil, pris en charge par une association castraise, mais qui reste de l'argent public.
 

Pascal Bugis s'explique:

 

 

 

Des propos qui ont provoqué de vives réactions notamment à gauche. Le Parti Socialiste du Tarn s'indigne et estime qu'il s'agit d'un dérapage. Vincent Recoules est le premier secrétaire fédéral du PS:

 

 

Le financement de l’accueil des mineurs migrants dans le Tarn : à leur arrivée, ils sont mis à l’abri en Foyer où à l’hôtel pour environ un mois. Coût : 80 euros par jour.

Ils sont ensuite évalués par le SEHO, service d’orientation et d’hébergement, cela dure un mois, et coûte 164 euros par jour.

Ensuite, ils intègrent le dispositif d’aide sociale à l’enfance, (c’est le cas des mineurs de Lagarrigue) et le coût est ici de 85 euros par jour.

Ce sont des associations qui gèrent l'accueil de ces jeunes migrants, "ces jeunes ne posent pas de problème de comportement", assure-t-on au département, "ils ont la volonté de s'intégrer".