Cazères bascule à droite, Jean-Luc Rivière élu maire après plus de 100 ans de gestion de gauche

L'opposant historique au PS, Jean-Luc Rivière, remporte le deuxième tour avec une large avance : environ 55% des suffrages. 

Cazères bascule à droite, Jean-Luc Rivière élu maire après plus de 100 ans de gestion de gauche
100% RADIO
Cazères bascule à droite, Jean-Luc Rivière élu maire après plus de 100 ans de gestion de gauche
Haute-Garonne
modifié le 19/09/2021 à 22:16

 

C'est un séisme politique que vient de connaître la petite bourgade du nord-Comminges, Cazères-sur-Garonne. L'opposant historique au PS, Jean-Luc Rivière, vient de remporter ce dimanche 19 septembre 2021 l'élection municipale partielle avec  54,2% des suffrages contre 45,8% pour le socialiste Ahmed Hamadi, successeur du maire démissionnaire Michel Oliva.

 

Une large défaite attendue malgré le soutien de Carole Delga

Michel Oliva, réélu largement en 2020, avait annoncé sa démission fin juin 2021. Laissant à son adjoint le soin de croiser le fer lors de l'élection municipale partielle. Sauf qu'au soir du premier tour dimanche dernier, la majorité sortante déchantait. Jean-Luc Rivière totalisait 46% des suffrages contre 45% pour Ahmed Hamadi. Et patatra. La 3e liste menée par Maryse-Hélène Malroux (9%) appelait à voter pour la liste Rivière. L'entre-deux-tours, malgré le soutien de la présidente de région, Carole Delga, n'a donc pas modifié les équilibres. 

LIRE → Coup de tonnerre à Cazères : Jean-Luc Rivière en ballotage favorable après le 1er tour des municipales

 

Le ras-le-bol face aux dérives de la majorité à Cazères ? 

Il s'agit d'une alternance politique à laquelle peu de gens croyaient à l'aube de ce scrutin, les proches d'Ahmed Hamadi évoquant "une victoire dès le premier tour" il y a encore quelques semaines face à Jean-Luc Rivière "qui n'a jamais rien fait pour Cazères" répétait à l'envi l'équipe Hamadi.

"Cette large victoire est la victoire de l'espoir. La victoire d'une équipe jeune dynamique et compétente" lâchait le centriste vainqueur ce dimanche soir pour qui "les changements étaient nécessaires". Le nouveau, maire radical valoisien (centre droit), promettait de régler "les problématiques jamais résolues" : "notre régie d'électricité, les problèmes d'impôts", "des travaux pharaoniques qui n'avancent pas". Parmi ses priorités : "refaire de Cazères un pôle commercial important" dans lequel "la sécurité comptera". La victoire d'une liste de centre-droit dans le fief commingeois de Carole Delga (sa ville d'origine, Martres-Tolosane, se trouve à quelques kilomètres de Cazères) fait tache sur le CV de la nouvelle égérie de la gauche française, en vue de la Présidentielle.  

Et les dérives de la majorité sortante ne sont peut-être pas étrangères à la nette victoire de l'opposant historique au PS, Jean-Luc Rivière. L'ancien maire socialiste, Michel Oliva, déjà mis en examen pour "corruption passive" et "blanchiment", est accusé par son opposition d'avoir facilité l'implantation d'un commerce dont il est co-gérant. Une affaire dont nous nous étions fait l'écho. 

→ LIRE : Enquête 100% - Cazères : l’ancien maire accusé d’avoir facilité l’implantation d’un commerce dont il est co-gérant

 


Voir aussi

Haute-Garonne

25/10/2021 18:51

Les choses auraient pu dégénérer. Un des agresseurs était visiblement...

Haute-Garonne

25/10/2021 17:46

Pas moins de trois campements de gens du voyage sont installés illégalement sur la...

Haute-Garonne

25/10/2021 17:08

Tisséo engage des travaux de maintenance.
...