C’est une info 100% : l’agresseur présumé de Jean-Luc Thomas, journaliste de CNews à Toulouse, a été interpellé.

Déjà placé en garde à vue il avait été entendu puis laissé libre. L’homme d’une trentaine d’années a été à nouveau arrêté ce mercredi par les policiers de la BT centre.

Il a été déféré devant un magistrat pour violences aggravées et l'expertise psychiatrique le rend condamnable.

Il est soupconné d’avoir frappé et menacé le journaliste de la chaine d’info à Toulouse le 24 novembre 2018, lors de l'acte 2 des gilets jaunes.

"Un lynchage" 

Jean-Luc Thomas avait témoigné sur 100% au surlendemain de son agression.

Le journaliste de 53 ans avait du courir pour échapper à ses assaillants. "C'était un véritable lynchage (...) Les manifestants criaient "journalistes collabos", racontait-il.

Le reporter de CNews avait reçu des coups de pied, des crachats, une bouteille d'eau en plein visage, avant d'être poursuivi. Il avait porté plainte. 

Il se trouvait avec d'autres journalistes dont une équipe de BFMTV.  

Son agresseur présumé risque 3 ans de prison. 

En revanche les agresseurs de l’équipe toulousaine de BFMTV n’ont pas été interpellés; l'enquête est toujours en cours. 

 

(Photo : capture d'écran de l'agression) 


Voir aussi

Haute-Garonne

28/09/2022 16:00

Les entreprises et associations des secteurs médico-social et sanitaire se mobilisaient...

Haute-Garonne

28/09/2022 12:30

Une personne a été légèrement intoxiquée par les...

Haute-Garonne

27/09/2022 22:02

Il va falloir éviter certains quartiers de la Ville rose ce mercredi. On vous dit...