Un surveillant du centre pénitentiaire de Seysses s'est donné la mort à son domicile ce mardi. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les raisons de son geste désespéré. Affecté au quartier disciplinaire et père de deux enfants, le malheureux était âgé de 52 ans. A Seysses ses collègues étaient sous le choc ce mardi, surpris aussi, même si le quinquagénaire avait connu des problèmes personnels. Chacun pense en cet instant à la famille endeuillée, d'autant que les causes d'un suicide sont toujours à prendre avec beaucoup de précautions.

Bien connu et apprécié de la profession

L'agent était rentré dans la pénitentiaire en 1988, avait même travaillé au sein de l'ancienne prison Toulouse Saint-Michel, dès 1998. Puis à Seysses à partir de 2003. Il était aussi ancien représentant syndical Force ouvrière. L'établissement de Seysses avait connu il y a quelques années une vague de suicides sans précédent. Un surveillant s’étant même donné la mort du haut d’un mirador en octobre 2012.