Début du procès du meurtre de Patricia Bouchon : "Laurent Dejean est innocent" dit son avocat

Début du procès du meurtre de Patricia Bouchon :
Haute-Garonne
Par 100% Radio

Le procès du suspect n°1 s'ouvre ce jeudi 14 mars, à Toulouse. 


​C'est un procès très attendu qui commence ce jeudi 14 mars aux Assises de la Haute-Garonne.

Celui du meurtrier présumé de Patricia Bouchon, Laurent Dejean, pour homicide volontaire. 

Le suspect arrêté en 2015

Patricia Bouchon a disparu le 14 février 2011, alors qu'elle faisait son footing à Bouloc, au nord de Toulouse. Le corps de cette secrétaire a été retrouvé plus d'un mois après sa disparition, à quelques kilomètres de Bouloc.

Elle porte des traces de coup, de strangulation et un gant en latex enfoncé dans la gorge.

En 2014, Laurent Dejean est entendu. Ce trentenaire, psychotique, consommateur de cannabis, habite Bouloc et possède une Clio correspondant au modèle aperçu. Il se débarrassera du véhicule - selon les enquêteurs - juste après le meurtre et niera en avoir été le propriétaire. Il se fera interner quelques jours après le meurtre. En 2015, il est arrêté et mis en examen.

"Il sera libre le 29 mars!"

Laurent Dejean nie les faits depuis le début. Ses demandes de libération ont toujours été refusées.

Le parquet général a requis un non lieu en janvier 2018 devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel. Malgré cela, la chambre a décidé qu'il y aurait bien un procès. 
"C'est Enorme, avec un E majuscule! Ce genre de comparution en cours d'Assises pour quelqu'un qui est innocent, c'est énorme de voir que la justice peut fonctionner de cette manière", s'énerve l'avocat de Laurent Dejean, Me.Guy Debuisson. "Le 29 mars (à la fin du procès, ndlr), Laurent Dejean sera libre, il ne peut pas en être autrement !"

Des éléments troublants

Et l'avocat toulousain d'égréner les éléments qui pour lui prouvent que Laurent Dejean doit être acquitté : 

"On a retrouvé sur la victime un ADN, mais ce n'est pas celui de Laurent Dejean. On a ensuite des gens qui entendent des hurlements et des mots clairs "Excuse moi excuse moi". La personne qui a connu ce crime connaissait donc Patricia Bouchon, ce qui n'était pas le cas de Laurent Déjean. Et la voix de mon client ne correspond pas à celle qu'ont entendue les témoins". 

 

LIRE AUSSI : Le procès du meurtrier présumé de Patricia Bouchon s'ouvre dans un mois

 

-C.F. avec H.T. -

Ecoutez Guy Debuisson, au micro 100% d'Héloïse Thépaut : 

Me Guy Debuisson
Me Guy Debuisson
Me Guy Debuisson
Le portrait de Laurent Dejean, par Brice Vidal

Voir aussi

Haute-Garonne

26/03/2019 14:05

L'accusé a reconnu avoir possédé une Clio semblable au véhicule...

Lire la suite
Haute-Garonne

26/03/2019 11:12

Ce mardi, la Cour d'Assises spéciale de Paris revient sur l'enfance et la vie...

Lire la suite
Haute-Garonne

26/03/2019 06:05

Les ventes sur internet débutent aujourd'hui pour des voyages du 6 juillet au 14...

Lire la suite