Pour redonner le goût de la fête, les organisateurs réfléchissent à des mini festivals en septembre...

 

La situation sanitaire n'a pas permis de maintenir les festivals chers aux coeurs des Gersois (et des autres !). L'édition 2021 du Festival de Bandas qui devait se tenir les 7, 8 et 9 mai prochain a été annulée. Deuxième annulation aussi pour l'édition de Pentecôtavic à Vic-Fezensac. Les organisateurs soulignent des "mesures gouvernementales en matière de sécurité sanitaire (distanciation sociale, hébergement, jauge, maintien des buvettes etc...) trop contraignantes". 

Quelles conséquences après ces annulations ? A Vic-Fezensac, chaque week-end de Pentecôte, l'événement réunit plus 50 000 fêtards et amoureux de tauromachie. La maire Barbara Neto a dû se résoudre à annuler le week-end du 23 mai. Pour Pascal Lamothe, le vice-président de l'association Pentecotavic "c'est un coup dur pour la ville, les cafetiers et les hôteliers [...] on n'a pas repoussé, on a carrément annulé" explique-t-il tout en souhaitant créer l'événement en septembre pour la Saint-Mathieu. Pour Edouard Risse, le gérant du Bar Ataclaw à Vic-Fezensac "c'est un coût énorme. Entre un quart et un tiers de notre CA annuel" ajoutant "les sociétés plus grosses que la miennes vont sûrement devoir se séparer des salariés".

 

 

Soupe à la grimace aussi à Condom. Le festival des bandas réunit plus 60 000 festayres et amoureux des bandas. Selon Laurent Bolzachini, le propriétaire du Grand Café à Condom "c'est au moins deux mois de CA pour les bars, c'est des retombées de gens qui viennent des quatre coins de la France". Les organisateurs ont un projet dans les cartons pour le 1er week-end de septembre sous réserve que ce soit possible : une sorte de rencontre amicale entre groupes de bandas régionales, sans concours et sans hébergement afin de renouer avec la fête explique le président du festival, Pierre Verduzan "un festival allégé, le conseil d'administration y travaille".

 

Gilles Gauthier.