Ouisam B., petit voyou de la Reynerie, a été acquitté du meurtre d'Abdelkrim Koulel ce vendredi. Verdict de la cour d'assises de Haute-Garonne. Il s'agit du premier acquittement enregistré par la justice dans les règlements de comptes qui ont ensanglanté Toulouse entre 2018 et 2020. Pour l’accusation la drogue n’était pas le mobile. La victime, dealer notoire, avait diffusé des photos compromettantes de l’accusé en 2013. On l'y voyait dans des positions suggestives. A la suite de quoi ce dernier n’était plus appelé par son nom à la Reynerie. Son sobriquet : "le gay". Pour cette raison - estimait-on - Ouisam aurait poignardé Koulel en juillet 2018 cheminement Messager.
 

Mais les éléments qui l’incriminaient était trop minces a estimé la juridiction criminelle : rumeur d’homosexualité, rumeur qu’il a fait le coup... Me Morgane Dupoux, l’un des avocats de Ouisam B. poussait un ouf de soulagement vendredi soir ; "cet acquittement s'imposait, il est juste regrettable que les rumeurs l'ait emmené devant la cour d'assises. Les débats, pendant ces quatre jours, ont permis de faire le tri entre les éléments qui ne démontraient rien et c ette rumeur que les jurés et les magistrats qui ont siégé ont laissé à l'extérieur de la salle d'audience."   

 

→ Surnommé "le gay", Ouisam a-t-il tué un caïd du Mirail pour laver son honneur ?

 

Les avocats de la défense : Mes Morgane Dupoux, Edouard Martial et Hugues Vigier

 


Voir aussi

Haute-Garonne

27/01/2023 14:11

La rame de la troisième ligne de métro est visible jusqu'en...

Haute-Garonne

26/01/2023 20:25

9000 personnes seront embauchées en Europe.  

...

Haute-Garonne

26/01/2023 16:57

Une instruction peut-elle se baser sur des écoutes massives du réseau de...